Economie

Dakhla: 750.000 tonnes de produits de pêche débarquées

Selon des chiffres publiés par la direction de l’Office national des pêches (ONP) à Dakhla, plus de 750.000 tonnes de produits de pêche côtière ont été débarquées au niveau de ce port l’année précédente. Pour ce qui est de l’activité commerciale au niveau du port, elle a atteint 274.000 tonnes dont 102.000 tonnes de produits importés et 172.000 tonnes de produits halieutiques.

La région Oued Eddahab-Lagouira est dotée d’une infrastructure portuaire importante à vocation de pêche et de commerce. Il s’agit de deux ports, un ancien et un nouveau, situés tous deux dans la ville de Dakhla. La réalisation du nouveau port de Dakhla est de nature à répondre aux exigences des navires de la pêche hauturière et côtière, stimulant ainsi les rouages économiques et commerciaux pour une éventuelle relance des activités dans la région. Il est situé sur le rivage ouest de la baie de Dakhla à une distance d’environ 5 km au sud de l’ancien port.

La zone industrielle portuaire s’étend sur une superficie d’environ 300 ha implantée à l’entrée du port. Une partie de 60 ha est complètement viabilisée, elle comprend 302 lots destinés à être délégués aux entreprises privées dans le cadre de contrats d’occupation temporaire du domaine public afin d’augmenter la capacité de stockage de poisson congelé de la ville, abriter les dépôts d’hydrocarbures, les magasins et autres activités portuaires annexes.

Dans la région d’Oued Eddahab-Lagouira, le secteur de la pêche maritime joue un rôle plus important dans le développement économique et social. Cette région est considérée parmi les plus poissonneuses du Royaume, son littoral et sa baie s’étendent sur des distances et superficies importantes respectivement égales à 667 km et 400 km².

Avec des eaux qui recèlent 65% du potentiel halieutique national, favorisé par les vents alizés en provenance du nord, qui sont sources du phénomène appelé upwelling (résurgence d’eaux froides), la faune halieutique de la région se trouve ainsi aussi riche que variée. Elle se compose, en effet, de plusieurs espèces : les céphalopodes, les crustacés, les coquillages, les poissons blancs et les pélagiques.

Articles similaires

EconomieUne

800 entreprises y prendront part : Key-The Energy Transition Expo ouvre ses portes ce mercredi

Pour sa deuxième édition, le salon proposera des événements de classe mondiale.

Economie

Responsabilité sociale de l’entreprise (RSE): Fromageries Bel Maroc lance le programme «Tafawouk»

Faire bénéficier les enfants des détaillants partenaires d’un programme de soutien scolaire...

Economie

Etablissement de paiement : Vantage Payment Systems obtient l’agrément de Bank Al-Maghrib

Vantage Payment Systems (VPS) obtient l’agrément d’établissement de paiement de Bank Al-Maghrib....

EconomieUne

Baromètre de la cybersécurité au Maroc : La menace digitale, premier risque à traiter en 2024

Dans le top 3 des risques considérés par les entreprises, on compte...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux