970x250

Dakhla double ses nuitées touristiques en 2021

Dakhla double ses nuitées touristiques en 2021

En dépit du contexte sanitaire défavorable

La destination Dakhla continue de faire parler d’elle et son tourisme affiche une bonne santé touristique, malgré le contexte sanitaire défavorable, en doublant ses nuitées en 2021. Dans les détails, le nombre de nuitées dans les hôtels classés de la région de Dakhla-Oued Eddahab est passé de 44.000 en septembre 2020 à près de 90.000 au cours de la même période en 2021, soit une augmentation de près de 101%, et l’aéroport de Dakhla a accueilli 5.926 touristes au cours des neuf premiers mois de 2021 contre 4.207 durant la même période en 2020. Le nombre d’arrivées dans les établissements touristiques a, quant à lui, quadruplé au cours de la période 2011-2019, avec une augmentation significative des touristes européens de plus de 50% et une hausse de la qualité des investissements touristiques de plus de 46% en termes de catégories 4 étoiles et de clubs hôteliers.

Actuellement, la ville abrite 43 établissements hôteliers qui comptent 1.825 lits touristiques. Cette capacité sera portée à plus de 6.000 lits d’ici la fin de l’année 2023, grâce aux différents chantiers lancés un peu partout dans la ville. Dans ce sens, 22 projets sont actuellement en cours de réalisation, pour un investissement global de 486 millions de dirhams. A cela s’ajoutent 16 autres projets prévus dans le cadre du Plan de développement régional intégré, correspondant à un investissement de l’ordre de 89 millions de dirhams. Devenue une attraction mondiale des manifestations sportives les plus grandioses, la ville de Dakhla s’est affirmée comme le joyau du Sahara marocain, s’érigeant en destination mondiale privilégiée des férus des sports nautiques.

La place de choix qu’occupe désormais Dakhla sur l’échiquier international des sports de glisse se justifie, notamment, par le potentiel naturel de cet «Éden», situé entre océan et désert, en particulier un climat clément, des vents forts et une bonne infrastructure, outre l’accueil chaleureux réservé aux invités de la ville.

Pour un grand nombre de touristes nationaux et étrangers épris de nature, la ville de Dakhla demeure une destination de prédilection pour l’écotourisme, vu qu’elle recèle des atouts naturels et écologiques donnant envie à la découverte et à l’exploration. Arrimée à une péninsule qui s’étire entre océan tempétueux et agité et lagune aussi calme que sereine aux confins du Sahara, la «perle du Sud» a désormais gagné ses galons de haut lieu du tourisme balnéaire et écologique au Maroc, un créneau très prometteur qui compte de plus en plus d’adeptes ayant en commun la passion de la nature et le goût de l’aventure.

Cette région sera dotée d’une station écologique de cure thermale à Tawarta, relevant de la commune d’El Argoub, nécessitant un montant global d’environ 11 MDH, ainsi que le projet d’hébergement écologique à Tawarta avec une capacité de 10 bungalows (4,2 MDH) et un écolodge de 8 bungalows à Imlil (3 MDH), qui devront proposer par le biais de leurs installations et équipements un grand confort et seront en mesure d’acquérir une labellisation écologique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.