Dakhla fait du tourisme sportif un atout

Dakhla fait du tourisme sportif un atout

Vers des produits attrayants pour la pêche sportive et les sports de glisse

Connue pour ses paysages à couper le souffle et sa baie aux eaux bleu azur, la région de Dakhla séduit les touristes en quête de sensations et de dépaysement. Un créneau que la wilaya de la région Dakhla-Oued Eddahab, le Conseil de la région et la SMIT souhaitent renforcer en développant de nouvelles activités touristiques dont la pêche sportive et les sports de glisse. La région réaffirme sa notoriété en tant que destination pour le tourisme sportif. Concrètement, deux appels à manifestation d’intérêt viennent d’être lancés pour mettre sur pied ces projets avec l’objectif d’accompagner la stratégie des pouvoirs publics pour diversifier et compléter les produits touristiques de la destination Dakhla.

Des activités pour les amateurs de nouvelles expériences

Dakhla-Oued Eddahab est la région la plus australe et la plus vaste du Maroc (142.865 km). Limitée au nord par la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, à l’est et au sud par la Mauritanie et à l’ouest par l’océan Atlantique, cette partie du Maroc compte deux provinces, à savoir Aousserd et Oued Eddahab. Bordée par la mer, Dakhla est l’une des zones les plus poissonneuses du pays faisant le bonheur des locaux et des touristes. La presqu’île séduit le visiteur par sa lagune, ses plages à perte de vue et la douceur de son climat. «La pêche est considérée dans les faits comme un des domaines d’activités les plus rêvées ou admirées par la clientèle touristique permettant des sensations exceptionnelles. Aujourd’hui, cette activité peut entrer en lice pour promouvoir touristiquement encore plus la destination Dakhla et drainer un flux plus important de touristes internationaux et nationaux en quête de nouveaux spots de pêche touristique et de nouvelles expériences», indique la wilaya de la région Dakhla-Oued Eddahab soulignant que les pouvoirs publics ont décidé d’amorcer le développement de cette niche afin de diversifier les produits touristiques permettant d’attirer de nouveaux segments de clientèle. Ainsi, il s’agit de mobiliser l’assiette foncière nécessaire pour le développement de cette pratique et mettre en place les infrastructures de base nécessaires au développement des activités de la pêche touristique sportive. L’objectif serait également d’organiser des évènements de haut niveau, autour de la pêche touristique, durant les trois prochaines années avec la tenue de compétitions nationales et internationales. Sur le plan financier, les pouvoirs publics s’engagent à allouer une enveloppe budgétaire de deux millions de dirhams pour le développement de cette activité en soutien aux professionnels retenus dans le cadre de ce projet.

Foil, windsurf, kitesurf …

Les passionnés des sports à sensations fortes viennent des quatre coins du monde pour apprivoiser les vagues de Dakhla. Vent, soleil, sables et climat favorisent la pratique de différentes activités comme le surf, le windsurf et le kitesurf durant toute l’année. «Plusieurs nouvelles activités sportives de glisse ont émergé ces dernières années. Le foil est le dernier-né des sports de glisse fun, accessible et ludique», relève la même source expliquant qu’il est considéré dans les faits comme «un des domaines d’activités les plus rêvées ou admirées par la clientèle touristique souhaitant expérimenter une dimension plus aérienne et permettant des sensations totalement différentes des autres sports de glisse». Dans ce sens, ces nouveaux créneaux peuvent faire partie de activités permettant de promouvoir touristiquement encore plus la destination Dakhla et drainer plus de touristes internationaux et nationaux en quête de pratiquer le wingfoil et efoil.
Pour la réalisation de ce projet, des assiettes foncières devront être mobilisées parallèlement aux infrastructures de base nécessaires au développement des activités d’animation de sports extrêmes de glisse. De plus, des événements à dimension nationale et internationale relatifs à ces activités sportives devront être tenus au cours de trois prochaines années. Au niveau de l’appui financier au développement du foil à Dakhla, les pouvoirs publics mettent sur la table un budget de quatre millions de dirhams.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *