Dakhla/ONEE : Abderrahim El Hafidi s’enquiert de l’approvisionnement en eau potable et du service d’assainissement

Dakhla/ONEE : Abderrahim El Hafidi s’enquiert de l’approvisionnement en eau potable et du service d’assainissement

Le directeur général s’est enquis également du bon fonctionnement de la station d’épuration des eaux usées de la ville de Dakhla, qui est du type boues activées avec une capacité d’épuration de 10.000 m3/j et qui est équipée d’ouvrages de traitement tertiaire pour la réutilisation des eaux usées traitées.

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, Abderrahim El Hafidi, a effectué, jeudi, des visites de terrain pour s’enquérir de la situation d’approvisionnement en eau potable et du service d’assainissement liquide dans la ville de Dakhla, dans le cadre du plan d’action de l’Office visant à assurer la continuité des services d’électricité, d’eau potable et d’assainissement liquide dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire de lutte contre la propagation de la pandémie Covid-19.

Après une réunion avec Lamine Benomar, wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, M. El Hafidi a visité la deuxième station de traitement d’eau potable (désulfurisation, élimination d’ammonium et déminéralisation) qui approvisionne en eau potable 130.000 habitants de la ville de Dakhla pour un débit de 200 l/s, et qui a été mise en service en 2016 pour renforcer la production d’eau potable de la ville de Dakhla qui était alimentée par une seule station de traitement dont la capacité de production s’élève à 110 l/s.
Le directeur général s’est enquis ensuite du bon fonctionnement de la station d’épuration des eaux usées de la ville de Dakhla, qui est du type boues activées avec une capacité d’épuration de 10.000 m3/j et qui est équipée d’ouvrages de traitement tertiaire pour la réutilisation des eaux usées traitées.

A la fin de la visite, il s’est rendu au chantier du projet de réalisation d’une unité de séchage solaire des boues de la station d’épuration de Dakhla pour suivre l’état d’avancement de la réalisation des travaux. D’un coût de 26 millions de dirhams, cette unité de séchage, dont la capacité de traitement est de 20 tonnes par jour, sera mise en service au mois d’août 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *