Dans le cadre de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» : 140.000 agriculteurs formés d’ici 2030

Dans le cadre de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» : 140.000 agriculteurs formés d’ici 2030

La nouvelle stratégie de développement agricole «Génération Green» 2020-2030 vise à faire émerger une classe moyenne agricole pouvant participer activement à l’équilibre socio-économique du milieu rural.

L’enseignement professionnel dans le secteur agricole sera bientôt enrichi par de nouveaux programmes de formation. En effet, celle-ci est au cœur de la nouvelle stratégie agricole baptisée «Génération Green» qui a pour ambition de former 150 000 jeunes dans le domaine agricole à l’horizon 2030, dont 140.000 lauréats de formation professionnelle agricole faisant partie de l’axe «Nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles». Pour y parvenir, le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts travaille actuellement sur le développement des programmes de formation professionnelle agricole plus adaptés aux évolutions du secteur.

Disciplines concernées

Tout en se basant sur une approche axée sur les compétences, ce projet concerne six programmes de formation professionnelle initiale et cinq programmes de formation professionnelle qualifiante. A ce stade, le développement desdits programmes de formation professionnelle agricole initiale couvre plusieurs disciplines, à savoir la production et la valorisation des cultures maraîchères, la production animale, la production végétale, la production et la valorisation de l’élevage camelin, la production et la valorisation des cultures arboricoles et la production et la valorisation des fruits rouges. Du côté des programmes de formation professionnelle qualifiante, ils concernent en particulier la commercialisation, «Green Keeper», l’arboriculture biologique, agriculture de précision et l’insémination artificielle. Ces programmes sont développés au niveau de la direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche.

Une feuille de route élaborée

L’élément humain est une composante essentielle dans le développement de la nouvelle stratégie agricole. «Pour atteindre l’objection de la formation de 140.000 à l’horizon 2030, fixé par Génération Green, la direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche a élaboré une feuille de route de la formation professionnelle agricole qui vise à doter le secteur d’une visibilité suffisante permettant d’anticiper l’évolution de la demande en compétence, d’adresser une offre d’enseignement et de formation adéquate, d’ajuster les programmes de formation pour garantir l’adéquation offre-demande (via une remontée de besoins du terrain) et répondre d’une manière permanente aux objectifs des différentes stratégies du département de l’agriculture (Plan Maroc Vert, stratégie Génération Green, etc)», relève le ministère ajoutant que le projet de restructuration et diversification de l’offre de formation professionnelle agricole est l’un des projets prioritaires de cette feuille de route. L’objectif étant de renforcer le dispositif de formation pour une meilleure employabilité des jeunes dans les secteurs de l’agriculture et l’agro-alimentaire et l’élargissement de l’approche par compétences dans tous les établissements professionnels agricoles.

S’aligner aux évolutions technologiques

Assurer une formation adaptée aux évolutions techniques et technologiques du secteur agricole est un axe fondamental du système de formation professionnelle dans le secteur. Cela consiste à développer l’emploi par les compétences en assurant aux personnes une formation professionnelle qui rejoint les besoins des entreprises. «Afin d’appuyer ce processus, l’adoption de l’approche par compétences (APC) comme démarche d’ingénierie des dispositifs de formation, apparait la meilleure réponse pour mettre à niveau et améliorer la qualification des jeunes afin d’optimiser leur insertion professionnelle», indique la même source. Notons que la nouvelle stratégie de développement agricole «Génération Green» 2020-2030 vise à faire émerger une classe moyenne agricole pouvant participer activement à l’équilibre socio-économique du milieu rural.
Cette stratégie mise sur l’amélioration des revenus des agriculteurs à travers la poursuite des efforts d’investissement, la mise en place d’un nouveau système d’incitation destiné aux jeunes, la généralisation de l’assurance agricole et la mise en place d’un cadre spécifique pour permettre aux agriculteurs de bénéficier des services liés à la protection sociale, avec la participation du secteur privé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *