Dans le cadre de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» : L’ADA prépare une feuille de route pour l’entrepreneuriat agricole

Dans le cadre de la stratégie «Al Jayl Al Akhdar» : L’ADA prépare une feuille de route pour  l’entrepreneuriat agricole

La stratégie Génération Green 2020-2030 a accordé une place particulière aux jeunes qui se traduit dans le volet relatif à l’accompagnement de leur insertion professionnelle et l’amélioration de leurs revenus.

L’humain est au cœur de la stratégie de développement du secteur agricole «Génération Green 2020-2030». En effet, l’agriculture est une activité génératrice d’emplois et offre diverses opportunités d’entrepreneuriat pour les jeunes. A ce stade, le secteur connaît une dynamique importante et se modernise grâce aux nouvelles technologies ouvrant ainsi la voie de l’entrepreneuriat aux jeunes génération. C’est dans ce sens que l’Agence de Développement agricole (ADA) aura pour mission de piloter un certain nombre de chantiers, dont l’émergence d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles. Pour y parvenir, elle planche actuellement sur la réalisation d’un schéma directeur et d’une cartographie des métiers agricoles, para-agricoles et digitaux, qui seront déclinés en schémas directeurs régionaux pour l’ensemble des régions du Maroc.

Accompagnement

Ce projet cible particulièrement les jeunes. Il s’agit dans ce cadre d’identifier au niveau des 12 régions du Maroc les potentialités de développement des métiers liés à l’agriculture, d’élaborer des offres régionales d’entrepreneuriat dans les métiers agricoles, para-agricoles et digitaux liés à l’agriculture et de définir les mécanismes de mise en œuvre du programme de l’entrepreneuriat des jeunes dans ces métiers. L’objectif étant également d’établir des dispositifs d’accompagnement à la mise en œuvre de la feuille de route stratégique tout en prenant en compte par exemple l’offre de formation des jeunes et des conseillers, les structures d’incubation, les mesures incitatives et les crédits à des taux intéressants. Plus globalement, l’Agence de développement agricole s’occupe du volet relatif à l’amélioration de l’attractivité de l’économie rurale pour les jeunes, l’identification et la communication autour des opportunités de développement de projets agricoles et para-agricoles, par région, en faveur des jeunes. Elle se charge aussi du renforcement du système d’appui à l’entreprenariat agricole, para-agricole et digital, et l’amélioration du système d’appui financier.

L’humain en priorité

Dans l’ensemble ce projet découle de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, «Génération Green 2020-2030», lancée en février 2020. Celle-ci repose sur deux fondements axés sur l’élément humain et la poursuite de la dynamique du développement agricole. Génération Green vise à consolider les acquis des dix dernières années, tout en donnant la priorité à l’élément humain pour faire émerger une classe moyenne agricole en mesure de jouer un rôle important dans l’équilibre socio-économique du milieu rural. Elle ambitionne également de favoriser l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, en développant une nouvelle génération d’organisations agricoles et des mécanismes d’accompagnement modernes et performants.

La finalité de cette démarche serait la professionnalisation du secteur agricole marocain. Parallèlement, la stratégie Génération Green 2020-2030 a accordé une place particulière aux jeunes qui se traduit dans le volet relatif à l’accompagnement de leur insertion professionnelle et l’amélioration de leurs revenus. Pour relever ces défis, quatre leviers ont été déployés, à savoir la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives, tout en développant une offre de valorisation dédiée aux jeunes, l’appui aux jeunes pour la reprise et l’exploitation des terres agricoles, avec la mise en place d’un mécanisme de transmission intergénérationnelle, l’encouragement des jeunes en matière d’entrepreneuriat et de création des activités dans les services agricoles, para-agricoles et digitaux ainsi que l’amélioration de l’offre de formation et la création d’un environnement favorable à l’emploi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *