Dans un climat instable : Le tourisme, un investissement très délicat

Dans un climat instable : Le tourisme, un investissement très délicat

Le secteur du tourisme reste très sensible aux fluctuations des indicateurs économiques nationaux. En effet, le secteur reflète automatiquement la conjoncture générale rendant l’investissement en Bourse plus ou moins prévisible à court terme. 

Ainsi, en dépit d’un contexte économique international peu favorable, le secteur touristique marocain performe avec plus d’un milliard de touristes en 2012. Une performance qui reste toutefois timide, avec une légère hausse du volume des arrivées aux postes frontières de 0,4% et un accroissement de 4% des nuitées, alors que les recettes touristiques ont marqué une régression de 1,5%.

Dans ce contexte, Risma, unique représentant du secteur hôtelier à la Bourse de Casablanca, affiche des résultats fortement impactés à la fois par le coût des nouvelles ouvertures et par les frais d’assainissement du parc hôtelier, relève Sogécapital Bourse dans son guide des valeurs 2013. Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé se bonifie de 10% à 1,295 milliard de dirhams, tiré par l’ensemble des segments notamment le haut de gamme en hausse de 19%, le milieu de gamme se bonifiant de 3% et le segment économique qui demeure stable. À contrario le résultat d’exploitation ressort déficitaire à 6,7 millions de dirhams, pénalisé par l’impact des nouvelles ouvertures, le coût d’assainissement des actifs non stratégiques et la hausse des amortissements et provisions. Le résultat net part du groupe est également déficitaire passant de 14,9 millions de dirhams à moins de 199 millions de dirhams.

Sur un autre volet, capitalisant sur la diversité de son parc d’hôtels, de son positionnement sur tous les segments, la notoriété de ses marques et la montée en puissance de l’enseigne Sofitel, Risma poursuit son plan de développement. En effet, le management compte focaliser ses investissements futurs sur le segment économique, baissant ainsi le rythme soutenu d’investissement engagé depuis près de 10 ans. Ainsi, le groupe devrait poursuivre le développement à la fois de la chaîne Ibis budget en partenariat avec le Groupe Akwa avec l’ouverture de 8 unités à l’horizon 2014 et la chaîne Ibis avec notamment l’ouverture d’un Ibis à Casablanca «Ibis Casanearshore» en 2014. Ainsi, pour revenir aux perspectives, Sogécapital Bourse table sur un chiffre d’affaires consolidé de 1,386 milliard de dirhams pour Risma et un résultat net part du groupe en recul de 40,6 millions de dirhams en 2013.

Par ailleurs, les perspectives de tout le secteur laissent paraître de grands projets d’investissements en 2013 axés en partie sur le tourisme de niche, comme le tourisme médical, à travers notamment la construction d’un complexe touristico-médical par le groupe émirati Tasweek Real Estate Development and Marketing, annoncée fin 2012. Baptisé Marrakech Healthcare City (MHC), l’établissement comportera 160 lits d’hôpital, 56 appartements haut de gamme, ainsi qu’un hôtel de luxe de 40 chambres. Le projet, estimé à 40 millions de dollars, s’étendra sur 21.000 mètres carrés et devrait être achevé d’ici deux ans. Le MHC espère attirer jusqu’à 5.000 patients par an. De plus, le Royaume compte multiplier par deux le nombre de visiteurs britanniques et le faire passer de 500.000 à 1 million par an entre 2013 et 2020, tirant profit des investissements enregistrés en 2012 et qui devraient ajouter 12.500 lits d’ici 2015, et des nouvelles liaisons aériennes établies entre le Maroc et l’Europe pour répondre à une demande en hausse et permettre de transporter jusqu’à 2,5 millions de passagers par an.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *