970x250

Déficit commercial : Une aggravation de près de 50 MMDH au premier semestre

Déficit commercial : Une aggravation de près  de 50 MMDH au premier semestre

Les importations se sont consolidées de près de 112 MMDH contre 62,7 MMDH pour les exportations

Le déficit commercial marque une forte aggravation au premier semestre de l’année. Le dernier bilan établi par l’Office des changes fait ressortir une augmentation de 48,7% à fin juin se creusant ainsi de 49,27 milliards de dirhams (MMDH) au titre des six premiers mois de l’année. Ainsi, le déficit commercial ressort à -150,49 MMDH au premier semestre contre -101,22 MMDH relevé à la même période de l’année passée. Les indicateurs mensuels des échanges extérieurs font ressortir une hausse de 44,2% des importations. Les achats du Maroc se sont ainsi consolidés de près de 112 MMDH au premier semestre de l’année pour se situer autour de 365,56 MMDH.

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», relève-t-on de l’Office des changes. En termes d’importation, la facture énergétique a presque doublé s’élevant à 71,48 MMDH au titre des six premiers mois de l’année. Les importations des demi-produits ont pour leur part affiché une amélioration de 55,2%, soit des achats supplémentaires de 30,78 MMDH comparé à la même période de l’année précédente. Cette hausse résulte selon l’Office des changes de la forte croissance des achats de l’ammoniac qui se sont établis à 10,47 MMDH contre 2,85 MMDH une année plus tôt. De même, les importations des produits alimentaires se sont redressées de 43,4%, soit un additionnel de 13,94 MMDH. Pour ce qui est des exportations, elles continuent sur leur trend haussier.

Les expéditions ont atteint les 215,07 MMDH à fin juin, en hausse de 41,2%, ce qui correspond à un additionnel de 62,72 MMDH. Se référant à l’Office des changes, cet accroissement concerne la totalité des secteurs, à leur tête les phosphates et dérivés (+84%), le secteur de l’automobile (+30,1%), celui de l’agriculture et agroalimentaire (+24,8%) et celui du textile et cuir (+32,4%). S’agissant des échanges de services, les recettes voyages ont plus que doublé au premier semestre de l’année atteignant ainsi les 27,29 MMDH contre 8,91 MMDH à la même période de l’année précédente. Les recettes MRE se sont chiffrées pour leur part à 47,04 MMDH, en hausse de 6,1%, soit un additionnel de 2,71 MMDH par rapport aux transferts effectués au premier semestre 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.