Déroulement de la campagne agricole 2021-2022 : La Direction régionale de Rabat-Salé-Kénitra fait le point

Déroulement de la campagne agricole 2021-2022 : La Direction régionale de Rabat-Salé-Kénitra fait le point

La campagne agricole 2021-2022 va bon train dans la région Rabat-Salé-Kénitra. En témoignent les premiers indicateurs dévoilés par la Direction régionale de l’agriculture (DRA).

Le bilan arrêté au 9 novembre 2021 fait état d’une superficie réalisée en maraîchage d’automne de l’ordre de 17.073 hectares, soit 57% du programme fixé au titre de l’actuelle campagne.
«La région totalise un assolement maraîcher très important permettant un panier diversifié des ménages et par conséquent un approvisionnement ininterrompu du marché en fruits et légumes, compte tenu de la diversité des zones agro-écologiques et les potentialités agricoles de la région», relève-t-on de la DRA de Rabat-Salé-Kénitra. Et de préciser qu’un programme de 30.000 hectares de cultures maraîchères est élaboré en tenant compte des conditions climatiques, notamment pluviométriques, qui enregistrent relativement un retard».

Pour ce qui est des agrumes, la région prévoit de réaliser, en cette saison, une production de 709.100 tonnes sur une superficie de 27.075 hectares, soit une augmentation de 21%. S’agissant de l’olivier, une production de 113.850 tonnes est attendue dans la région couvrant ainsi une superficie de 75.710 hectares. «La production de cette campagne a, à cet effet, enregistré une hausse de 17% par rapport à la campagne précédente», souligne la DRA. Il est à préciser que Rabat-Salé-Kénitra connaît un développement remarquable des cultures tropicales. La région regorge en effet de potentialités importantes favorisant le développement de cette filière, lui conférant ainsi une position privilégiée pour la production de fruits tropicaux au niveau national. Le bilan de la campagne fait ressortir une production de 173.460 tonnes de bananes et 84.1450 tonnes d’avocat. Sachant que la période de récolte de bananier est comprise entre février et mars ainsi que septembre et octobre. Celle de l’avocatier est d’octobre à janvier pour les variétés lisses et de novembre à mai pour la variété «Hass». Pour ce qui est du kaki, la production porte sur 2.130 tonnes contre 100 tonnes pour le manguier, 60 tonnes pour l’anonier, 330 tonnes pour le papayer et 20 tonnes pour le jujubier. Quant aux cultures fourragères, le programme d’automne, actuellement en cours de réalisation, est de 100.000 hectares contre 106.565 hectares comparé à la campagne précédente. Les principales espèces fourragères prévues sont le bersim, l’orge fourragère, la féverole, l’avoine et autres (4%).

Notons qu’il y aura un programme de printemps représenté essentiellement par le maïs fourrager (17.300 hectares). Pour ce qui est des rosacées, la superficie programmée pour l’actuelle campagne est de l’ordre de 10.382 hectares pour une production de 183.060 tonnes. Pour ce qui est des légumineuses alimentaires, la Direction régionale indique que les emblavements n’ont pas encore démarré compte tenu du retard de pluies observé au niveau national. Il est à souligner que la DRA de Rabat-Salé-Kénitra a pris toutes les dispositions nécessaires pour réussir le déroulement de la campagne agricole 2021-2022. Une série de réunions et de concertations a eu lieu avec l’ensemble des partenaires pour réussir le déploiement de cette campagne, et ce en dépit du contexte climatique. La région observe à ce jour une cadence relativement lente des travaux de sol. Elle concerne principalement l’irrigué. Les réalisations au 9 novembre couvrent 53% du programme arrêté, soit une superficie de 757.040 hectares dont 101.650 hectares en irrigué et 655.390 hectares en bour.

Pour ce qui est des disponibilités des intrants, la quantité disponible des semences au niveau des centres Sonacos de la région est de l’ordre de 372.120 quintaux. L’objectif de vente au niveau de la région est de 206.700 quintaux. «Le surplus sera cédé aux autres régions du Royaume», précise la Direction régionale de l’agriculture. Pour ce qui est des engrais, on note une disponibilité de 53.140 quintaux et un objectif de vente de 100.570 quintaux. Se référant à la Direction régionale de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra, le manque sera comblé par l’approvisionnement desdits centres auprès des usines au fur et à mesure du déroulement de la campagne agricole. Notons que le nombre des points de vente au niveau de la région est de 45 avec une augmentation du nombre des dépositaires privés. Ce dernier est passé de 19 durant la campagne précédente à 24 au titre de la campagne 2021-2022.

Semis direct : 200.000 hectares à reconvertir d’ici 2030

Pas plus tard que vendredi dernier, la région de Rabat-Salé-Kénitra s’est fixé comme objectif d’élargir la superficie concernée par le système des semis directs. L’idée étant de mettre 200.000 hectares sous cette technologie à l’horizon 2030. Cette ambition formulée lors du lancement du programme national des semis directs est basée sur les résultats probants obtenus dans la région. En effet, l’usage du semis direct à Rabat-Salé-Kénitra a permis d’améliorer les rendements des céréales entre 25% et 48%.

Cette technologie a également contribué à la réduction des coûts de travail du sol de 70% (entre 800 et 1.000 dirhams par hectare) ainsi que la diminution des coûts des semences (dose de semis) de 30% à 35%, soit entre 100 et 130 dirhams par hectare. Le semis direct a également permis de stabiliser les rendements malgré les changements climatiques. «Ces résultats sont le fruit des efforts déployés par l’ensemble des partenaires et acteurs, renforcés par les subventions octroyées dans le cadre du Fonds de développement agricole pour l’acquisition des semoirs directs allant jusqu’à 50% du prix d’achat», explique la Direction régionale de l’agriculture.

Pour atteindre cet objectif en bonne et due forme, ce département s’est fixé trois grands axes. Le premier porte sur le développement durable et agro-écologique des superficies et des productions. Le deuxième axe concerne la formation des conseillers agricoles, agriculteurs et prestataires. Quant au troisième volet il concerne la recherche & développement. Notons qu’au titre de la campagne actuelle, la région programme une superficie de 20.000 hectares en semis direct. La mise en œuvre dudit programme fera l’objet de partenariats multidimensionnels, notamment le ministère de l’agriculture et ses différentes entités, le programme Al Moutmir, la Chambre régionale de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra, les fédérations interprofessionnelles et les organisations professionnelles agricoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *