Economie

Des instruments de financement de la mise à niveau

La promotion et la vulgarisation des instruments financiers de la mise à niveau se régionalisent. C’est ce que l’on peut conclure de la journée d’information organisée à Marrakech et destinée aux dirigeants de chefs d’entreprise. Initiée par le Groupe Banques Populaires (GBP) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), cette rencontre a été l’occasion de présenter à la fois les mécanismes d’appui mis à la disposition des opérateurs économiques et lesprocédures et délais à suivre pour en bénéficier. S’exprimant à cette occasion, Mehdi Joutey El Amrani, président du directoire de la Banque Populaire de Marrakech-Beni Mellal, a souligné que « cette initiative s’insère dans le cadre de la convention signée avec la CGEM pour la sensibilisation des entreprises à la mise à niveau et à la certification pour qu’elles soient compétitives à l’ère de la mondialisation ». Mohamed Lahlou, président de la Commission de la Compétitivité de l’entreprise au sein de la CGEM, a indiqué que « la mise à niveau concerne à la fois le fonctionnement de l’entreprise, ses infrastructures et ses ressources humaines ». Il a rappelé que cette tâche relève désormais du Comité national de mise à niveau présidé par Abderrazak El Mossadeq, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales et de la Mise à niveau de l’économie. M. Lahlou a également annoncé qu’à partir du 12 courant, une campagne d’information de deux mois destinée à l’amélioration de la compétitivité tant aux niveaux de la production de l’entreprise, de son développement technologique que de son adéquation avec l’évolution des marchés internationaux. Intervenant à cette occasion, le conseiller économique auprès de l’ambassade d’Italie à Rabat, Stefano Ravagnan, a donné un aperçu sur les lignes de crédit européennes mises à la disposition des entreprises nationales. Les autres interventions ont été axées notamment sur le rôle de l’Agence nationale de la promotion de la PME dans la mise à niveau des entreprises et les mécanismes de garantie de Dar Addamane et de la Caisse centrale de garantie (CCG).

Articles similaires

EconomieUne

Développement numérique : Agadir se dote de son Orange Digital Center

Cette structure a pour mission notamment d’accompagner et stimuler l’écosystème numérique de...

EconomieUne

10ème édition des rendez-vous Casablanca de l’assurance : Les incertitudes au centre des débats des assureurs

Selon Nadia Fettah, il devient plus urgent d’adopter un usage vertueux d’innovation...

Economie

7ème Conférence internationale sur le big data et l’Internet des Objets (BDIoT’24) : Les travaux démarrent à Fès

Les travaux de la septième Conférence internationale sur le big data et...