Des projets pour relancer le tourisme au nord

Des projets pour relancer le tourisme au nord

L’accent est mis sur l’innovation, l’amélioration de l’expérience client, la stratégie de data et la nouvelle marque touristique

«Nous sommes ici parce que nous sommes persuadés que la meilleure façon de gérer la crise qui nous frappe est d’être dans la continuité de ce que nous avons entrepris, et qui s’inscrit parfaitement dans le contexte actuel». C’est en ces termes que s’est exprimée Rkia Alaoui, présidente du Conseil régional du tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CRT-TTA), lors d’un séminaire d’information organisé, dernièrement, à Tanger. «Nous ne sommes pas là pour proposer une quelconque idée de relance miraculeuse. La relance passera par l’ouverture des frontières», a-t-elle rappelé.
Très attendue des professionnels, cette rencontre a permis à l’équipe du CRT-TTA de réunir autour d’elle l’ensemble des associations de tourisme, mais également les représentants des parties prenantes institutionnelles, dont le CRI, l’Agence de promotion et de développement des provinces du Nord, la Délégation provinciale du tourisme de Tanger, ainsi que les opérateurs d’infrastructures stratégiques, le port et l’aéroport de Tanger et les compagnies aériennes nationales desservant la région. C’était l’occasion pour faire le point sur les actions marketing et communication menées depuis le début de la crise sanitaire, puis pour accompagner le déconfinement et la saison estivale. Parmi lesquelles, la diffusion des capsules «Envie de Nord ?» à partir de la fin mai 2020, destinées à l’animation des réseaux sociaux et exprimant le désir des principaux sites (Al Hoceima, Chefchaouen, Asilah, Larache, Ouezzane, Tamuda Bay, Tétouan, Tanger), ainsi que la production d’un film d’image valorisant l’ensemble des expériences offertes par la région. «La campagne préparée dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt initié par l’ONMT, puis mise en stand-by au moment du renforcement des contraintes de déplacement ayant suivi l’Aïd El Kébir, a été également partagée. Cette action de valorisation des meilleures offres régionales devrait être relancée dans les jours à venir», selon le CRT-TTA.
Les professionnels ont pu découvrir l’ensemble des projets réalisés ou en cours de réalisation et ont ainsi débattu et fait part de leurs suggestions en matière d’initiatives promotionnelles. «L’accent est mis sur l’innovation, l’amélioration de l’expérience client, la stratégie de data et la nouvelle marque touristique», a souligné la même source. Cette rencontre a été distinguée par la présentation de «l’écosystème digital pour la promotion touristique» qui se veut être un outil de partage intégré de l’information stratégique permettant aux visiteurs de s’informer et d’être assistés en amont et au cours de leur voyage, et offrant également aux professionnels un accès exclusif à des données consolidées concernant les attentes, perceptions et comportements des clients.
La création d’une «Bourse virtuelle du tourisme» faisant partie des projets et des activités phares présentés lors de la deuxième partie de ce séminaire. C’est une plateforme d’échange regroupant TO et décideurs dans un espace commun 100% BtoB qui constituera un véritable salon en ligne, visant à faciliter la reprise de contact avec les marchés émetteurs. L’événement qui devrait être programmé début 2021 favorisera une démarche commerciale plus agressive à travers des canaux digitaux adaptés au contexte. Tandis que la préparation du salon international «Forum Connect 2021», dédié au développement des routes aériennes, regroupant aéroports, compagnies aériennes, fournisseurs de l’industrie du transport aérien et professionnels du tourisme, avance à grands pas.
Organisé en partenariat avec l’ONMT, l’ONDA et le CRT-TTA, l’événement, initialement planifié pour février 2021, est prévu au mois d’avril prochain. Le choix de la destination Tanger pour abriter la 18ème édition de cette importante rencontre internationale représente une opportunité majeure pour le positionnement de la région et devrait permettre notamment de renforcer son offre de dessertes aériennes à l’horizon 2022.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *