970x250

Des projets prometteurs verront le jour dans l’Oriental

Des projets prometteurs verront le jour  dans l’Oriental

Annoncé lors de la 5ème édition du Meet The Lead

Les potentialités économiques de l’Oriental ont été mises en avant lors de la 5ème édition du Meet The Lead, organisée du 21 au 23 juillet dans la région par la Fondation Startup Grow. Ce rendez-vous a été une occasion pour mettre en exergue les grands chantiers ouverts dans ce territoire donnant ainsi un avant-goût aux investisseurs potentiels pour contribuer à l’essor économique et social de la région. Intervenant dans ce sens, Ryad Mezzour a indiqué que l’Oriental deviendra bientôt l’une des importantes locomotives de développement du Royaume. Une ambition portée par les nouvelles infrastructures mises sur les rails, en l’occurrence le mégaprojet Nador West Med.

Le ministre de l’économie et du commerce a souligné dans ce sens l’intérêt croissant des investisseurs pour le développement de cette région, avec la signature prochaine de plusieurs conventions visant la création de 3.500 emplois directs et 5.000 indirects. «Des projets prometteurs pouvant générer plus de 10.000 emplois directs et 15.000 emplois indirects seront créés durant les prochains mois, en plus des grands chantiers pensés par le ministère du commerce et de l’industrie pour accompagner l’ouverture du grand port de Nador», relève-t-on de M. Mezzour. Le ministre a, par ailleurs, assuré que les structures du ministère, aux niveaux central et régional, poursuivront leur coordination avec le Centre régional d’investissement (CRI) et d’autres partenaires. La finalité étant de soutenir l’initiative entrepreneuriale et financer davantage de projets industriels dans la région. Le ministre appelle dans ce sens les différents acteurs et responsables de la région à agir pour instaurer le climat approprié à l’investissement et soutenir les porteurs de projets.

De leur côté, les participants à cette rencontre ont mis en exergue les différents projets de développement en cours de réalisation dans la région et les efforts déployés pour réaliser le développement escompté.
A cet égard, Mouad Jamai, wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture Oujda-Angad, a mis en relief les potentialités de la région et les efforts déployés par les différents acteurs pour renforcer le développement économique local en vue d’accroître la compétitivité de l’Oriental sur les plans local et à l’international, appelant à l’intensification des efforts afin de renforcer le rayonnement de la région de l’Oriental au niveau national.

Pour sa part, le président de l’Université Mohammed 1er d’Oujda, Yassine Zaghloul, a indiqué que cet établissement soutient la formation dans le domaine du numérique, par la formation de 1.000 étudiants chaque année dans plusieurs filières leur permettant d’intégrer directement le marché du travail. Dans le même contexte, le président du Conseil de la région de l’Oriental, Abdenbi Baâoui, s’est félicité des rencontres tenues dans le cadre de ce forum à Nador et Oujda, soulignant que le secteur du numérique constitue l’une des priorités les plus importantes du Conseil au cours de ce mandat. M. Baâoui a expliqué que le Conseil a signé un ensemble de conventions avec le ministère chargé de la transition numérique et de la réforme de l’administration, le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication ainsi que l’université Mohammed 1er dans ce domaine, précisant que le premier projet verra le jour dans les prochaines semaines et permettra la création de plus de 500 emplois.

A noter que la 5ème édition de «Meet The lead» s’est déroulée entre Nador et Oujda. Elle a été consacrée aux évolutions technologiques et aux moyens de développer le secteur numérique dans la région de l’Oriental, avec la participation d’experts marocains et étrangers du monde du numérique et de l’innovation, ainsi que plusieurs officiels et personnalités. Cette édition a connu l’organisation d’une série de rencontres et d’ateliers qui traitent de sujets liés à l’avenir de la région en tant qu’espace de réflexion et de développement, tels que la technologie agricole, l’eau, les changements climatiques, les services bancaires et financiers ainsi que l’exploitation minière intelligente, avec la participation de nombreux acteurs et experts du Maroc et d’autres pays tels que les États-Unis d’Amérique, la France, la Turquie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Gabon, le Portugal, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et d’autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.