EconomieUne

Deux contrats de six ans chacun viennent d’être conclus : Azura et Suez valorisent les déchets organiques au sud du Maroc

© D.R

Les deux contrats signés par Suez et le Groupe Azura consistent en la mise en œuvre de plusieurs plateformes de transformation des déchets organiques en compost.

Partenariat : Ce rapprochement entre Suez et Azura est la consécration d’un partenariat solide entre les deux groupes qui a démarré en 2020, avec le contrat de gestion et de re-circularisation des déchets issus des activités de Groupe Azura.

Le Groupe Azura et Suez s’allient pour la valorisation des déchets organiques au sud du Maroc. Dans ce sens, les deux parties ont signé récemment des contrats pour l’exploitation de plusieurs plateformes de valorisation, par compostage, des déchets organiques émanant des activités d’Azura dans les régions d’Agadir et de Dakhla. Ce rapprochement entre Suez et Azura est la consécration d’un partenariat solide entre les deux groupes qui a démarré en 2020, avec le contrat de gestion et de re-circularisation des déchets issus des activités de Groupe Azura. «La gestion durable et responsable est au cœur de l’ensemble des activités du Groupe Azura. Ce nouveau partenariat avec Suez témoigne, une nouvelle fois, de notre fort engagement pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et qui avait été notamment matérialisé par la signature d’un accord avec Science-Based Targets Initiative (SBTI)», déclare Hicham Harakat, Chief Executive Officer du Groupe Azura. Et de poursuivre: «Grâce à la mise en place d’unités de compostage pour nos déchets organiques, nous diminuerons notre empreinte carbone d’environ 16.000 tonnes de CO2 chaque année». Du côté de Suez Maroc, son directeur général Benjamin Vauthier assure que «ce contrat marque une nouvelle étape dans la relation avec Azura. Il témoigne de la capacité des équipes de Suez au Maroc à proposer en continu à ses clients des solutions résilientes et innovantes, différenciantes et à forte valeur ajoutée, afin de réduire l’impact environnemental de leurs activités». Et de préciser: «Le savoir-faire de nos équipes locales, au service d’Azura et d’autres entreprises marocaines, concourt également à la croissance économique locale». Les deux contrats signés par Suez et le Groupe Azura portent sur une durée de 6 ans chacun. Ils consistent en effet en la mise en œuvre de plusieurs plateformes de transformation des déchets organiques en compost.
D’une capacité globale de 116.000 tonnes de déchets organiques par an, ces plateformes produiront annuellement 42.000 tonnes de compost et 43.000 tonnes de combustible solide de récupération (CSR) semi-fini. Pour les deux parties, cette solution répond aux enjeux de l’économie circulaire et de la préservation de la ressource pour lesquels les Groupes Azura et Suez sont fortement engagés. Il est à noter que face au stress hydrique, le compost en tant qu’amendement organique présente une alternative pour augmenter la rétention de l’eau et améliorer la qualité des sols. Il permet également de répondre aux enjeux climatiques en réintégrant du carbone dans le sol. Afin de créer de la valeur pour le territoire, le compost de qualité produit sera commercialisé par un acteur local auprès des producteurs agricoles de la région.

Articles similaires

SportsUne

Marathon des sables: les Marocains Rachid El Morabity et Aziza El Amrany remportent la 3ème édition   

Les coureurs marocains Rachid El Morabity, chez les hommes, et Aziza El...

ActualitéUne

Éducation-Formation : La Fondation Mohammed VI accompagne ses adhérents partant à la retraite en 2024

La Fondation Mohammed VI de Promotion des oeuvres sociales de l’éducation-formation a...

SociétéUne

Alerte météorologique: l’ADM appelle à la vigilance sur l’axe autoroutier Meknès-Oujda

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a appelé les usagers...

SociétéSpécialUne

Plus de 28.000 nouveaux inscrits en 2022-2023 : De plus en plus d’étudiants dans le privé

L’enseignement supérieur privé au Maroc attire des milliers de jeunes chaque année.