970x250

Développement agricole: Sadiki en visite de terrain dans la province de Figuig

Développement agricole: Sadiki en visite de terrain dans la province de Figuig

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a effectué vendredi une visite de terrain au niveau de la province de Figuig, marquée par le lancement et la visite de projets de développement agricole.

Le ministre, accompagné notamment du gouverneur de la province de Figuig Mohamed Derham et d’élus, a visité l’unité de valorisation du produit de terroir Cumin El Mangoub, située dans la commune territoriale Bni Guil.

Installée sur une superficie de 2 ha, pour un coût global de 5,27 millions de dirhams (MDH), l’unité bénéficie à environ 200 agriculteurs des communes de Bni Guil, Ain Chaiir et Bouanan. Elle est construite et équipée en matériel de valorisation de cumin et dispose d’une capacité totale de 200 kg/H, en plus d’un showroom pour la commercialisation du produit.

Le projet a permis d’améliorer le rendement du cumin pour atteindre 6 qx/ha, d’augmenter la production à 119 T, d’améliorer le revenu des agriculteurs de 16.000 Dh/Ha à 60.000 DH/Ha et de créer 15.000 nouvelles journées de travail.

Au niveau de la commune territoriale Abbou Lakhal, M. Sadiki a donné le coup d’envoi au projet de raccordement du barrage Rkiza au réseau d’adduction à partir du barrage Sfisef.

Sur une superficie de 2.100 ha, le projet qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie Génération Green, a pour objectif de renforcer le réseau d’adduction vers la palmeraie de Figuig et ses extensions, en vue de subvenir aux besoins en eau d’irrigation.

D’un coût total de 50,5 MDH, le projet profitera à 1.360 agriculteurs des oasis de Figuig. Il porte sur la création de conduites sur une distance de 6 km, la construction et l’équipement de stations de filtration et des équipements de contrôle.

Le projet prévoit l’augmentation de la production des dattes, l’amélioration du revenu des agriculteurs et la création d’emplois.

Toujours au niveau de la commune d’Abbou Lakhal, le ministre a pris connaissance du bilan du projet de développement de la filière palmier dattier dans l’oasis de Figuig pour la période 2010-2019.

Réalisé avec une enveloppe budgétaire de 260 MDH, le projet de développement de la filière palmier dattier pour la période 2010-2019 a permis une augmentation de la superficie plantée de 55%, une augmentation de la production des dattes à 3.900 tonnes en 2019 contre 2.000 tonnes en 2009, une augmentation du chiffre d’affaires de 20 MDH à 98 MDH, et ce, grâce à l’augmentation de la productivité et à l’amélioration des méthodes de valorisation et d’emballage, en plus de la création d’emplois.

M. Sadiki a également pris connaissance du bilan du nettoyage des touffes et de la distribution des plants et vitro plants pour la période 2015-2022. D’un coût global de 27,8 MDH, le nombre de touffes nettoyées et de plants et vitro plants distribués a atteint 46.132 unités.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, le ministre a affirmé que ces projets structurants, qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green au niveau de la province de Figuig, permettront de créer une dynamique socio-économique importante dans cette province qui dispose de nombreux atouts.

Le projet d’aménagement hydro agricole portant sur le raccordement du barrage Rkiza au réseau d’adduction à partir du barrage Sfisef, viser à mobiliser et rationaliser les eaux de l’oasis de Figuig qui a connu la mise en oeuvre de plus projets de développement et de reboisement, a-t-il souligné, notant que ces projets, dont bénéficieront de nombreux agriculteurs, contribueront à la création de richesse, à la valorisation de la filière du palmier dattier et à la préservation de l’oasis en général.

M. Sadiki a aussi mis en exergue valorisation du produit de terroir du cumin, qui porte sur 200 ha et profitera à 200 agriculteurs dans le cadre d’un groupement d’intérêt économique, avec à la clé la création de journées de travail et l’amélioration du revenu des bénéficiaires à travers la valorisation de la production.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *