Développement de l’économie : CFC coproduit un rapport avec la WAIFC

Développement de l’économie : CFC coproduit un  rapport avec la WAIFC

CFC signe une collaboration importante avec le WAIFC (Alliance mondiale des centres financiers internationaux).

En effet, Casablanca Finance City et son partenaire viennent de publier un rapport coproduit avec Oxford Business Group ayant pour thématique «Le rôle des centres financiers dans le développement de l’économie». Ce rapport souligne toute l’ampleur et la diversité des activités des centres financiers, notamment en matière de financement des économies réelles. S’exprimant au sujet de cette publication, Arnaud de Bresson, président du conseil d’administration du WAIFC et directeur général de Paris Europlace, a déclaré: «Le WAIFC a été créé dans le but de favoriser la collaboration entre les centres financiers internationaux et de contribuer à la constitution d’un réseau mondial ; il vise en outre à accélérer le dialogue et l’échange autour des bonnes pratiques, mais aussi à développer la communication avec le grand public». Il a également annoncé que «le rapport souligne plus que jamais notre conviction fondamentale selon laquelle la finance ne devrait aucunement être égocentrique, mais plutôt servir les besoins des ménages ainsi que ceux des entreprises et des investisseurs, c’est-à-dire l’»économie réelle» au niveau mondial».

Et de conclure : «Nous nous engageons à soutenir les transformations économiques mondiales, mais aussi à favoriser la combinaison des financements publics et privés et à contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable, c’est-à-dire à accélérer le financement vert et social». Pour sa part, Said Ibrahimi, membre du conseil d’administration du WAIFC et directeur général de Casablanca Finance City (CFC), a déclaré : «En tant que membre fondateur du WAIFC mais aussi en tant que premier centre financier africain à rejoindre l’alliance, CFC est fière de contribuer en apportant une perspective africaine à cette initiative mondiale».

Et de poursuivre : «Nous croyons fermement au potentiel de l’Afrique et au rôle central que peuvent jouer les centres financiers dans le développement de l’économe. Nous aspirons, à travers ce rapport, à faire connaître ces avantages au-delà du monde de la finance».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *