EconomieUne

Développement des oasis : Plaidoyer à Dubaï pour la création d’une alliance internationale

La création d’une telle instance permettra de faire face aux effets du changement climatique.

Durabilité : Les participants à une rencontre initiée par l’ANDZOA en marge de la cop28 ont mis l’accent sur le rôle de cette alliance dans le renforcement et la promotion de la recherche pluridisciplinaire et l’échange des connaissances autour des oasis.

Créer une alliance internationale pour accompagner le développement des oasis, telle a été la recommandation phare relevée d’une rencontre organisée à Dubaï, à l’initiative de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l’arganier (ANDZOA), et ce en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Organisé en marge de la COP28, cet événement a en effet porté les «Oasis durables». Les échanges ont porté sur la gouvernance de «l’initiative oasis durables». L’occasion étant de souligner le rôle de cette alliance dans le renforcement et la promotion de la recherche pluridisciplinaire et l’échange des connaissances autour des oasis.
En effet, la création d’une telle instance permettra de faire face aux effets du changement climatique. Elle jouera également un rôle important en matière de mobilisation des financements destinés à la recherche et au développement durable des oasis.

Les participants à cette rencontre ont recommandé aussi la création d’une instance internationale qui rassemble au sein d’une assemblée générale les membres des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux, des organisations internationales et toutes les parties concernées par les oasis, et qui soit dotée d’un conseil d’administration, de groupes de travail et d’un secrétariat général en vue de veiller au fonctionnement de l’alliance. Ils ont en outre souligné l’importance des recommandations de l’atelier scientifique sur «l’initiative oasis durables», tenu les 19 et 20 septembre 2023 à Rabat, tout en exprimant leur plein appui à cette initiative qui porte sur trois domaines d’intervention, à savoir la reconnaissance, la préservation et le développement.

La rencontre a par ailleurs passé en revue les efforts entrepris pour promouvoir l’initiative « oasis durables », lancée lors de la COP22 à Marrakech. Notons que ce rendez-vous a connu la participation des représentants de l’Agence pour le développement agricole (ADA), la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, le Centre international de recherche agricole dans les zones arides (ICARDA), ainsi que des représentants des organisations non gouvernementales.

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus