Développement durable, le Maroc trace sa voie

Développement durable, le Maroc trace sa voie

Le Royaume s’est doté d’une stratégie nationale qui fait office de feuille de route dans le domaine

Pour la mise en œuvre de la SNDD, 28 Plans d’action de développement durable (PADD) sectoriels ont été élaborés en concertation avec les départements ministériels concernés intégrant les mesures prioritaires à mettre en œuvre pour la déclinaison et l’opérationnalisation de la Stratégie. 

La cause environnementale est aujourd’hui au coeur des préoccupations publiques. Pour atteindre ses objectifs en la matière, le Royaume s’est doté d’une stratégie en bonne et due forme. En effet, la Stratégie Nationale de développement durable, adoptée le 25 juin 2017 par le Conseil des ministres, sous la Présidence de SM le Roi Mohammed VI, définit une feuille de route ayant pour objectifs d’améliorer le cadre de vie des populations, de renforcer la gestion durable des ressources naturelles et d’appuyer les performances et la compétitivité de l’économie.

Piliers

La vision de la SNDD repose sur l’intégration des 4 piliers fondamentaux du développement durable (économie, social, environnement et culture), et se traduit par « la mise en œuvre des fondamentaux d’une économie verte et inclusive au Maroc d’ici 2030». Pour décliner cette vision, 7 enjeux majeurs ont été identifiés qui visent la consolidation, la gouvernance du développement durable, la réussite de la transition vers une économie verte, l’amélioration de la gestion et de la valorisation des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité, l’accélération de la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique, l’attribution d’une vigilance particulière aux territoires sensibles, la promotion du développement humain, la réduction des inégalités sociales et territoriales et la promotion d’une culture de développement durable. Ces 7 enjeux ont été déclinés en 31 axes stratégiques et 137 objectifs, faisant de cette stratégie un outil de référence et de convergence des différentes politiques publiques visant le développement durable de notre pays.

Agenda 2030

Afin d’accélérer la mise en œuvre efficiente de la SNDD et d’assurer son alignement avec l’agenda 2030 sur le développement durable, le cadre de gouvernance de développement durable a été renforcé à travers l’adoption du décret n°452.19.2 en date du 29 Juillet 2019, portant création de la «Commission nationale de développement durable» dont la mission est la définition des orientations stratégiques pour asseoir les bases d’un développement durable, le «Comité de duivi et d’accompagnement de la SNDD» qui vise l’identification des modalités de suivi et de pilotage de la mise en œuvre de la SNDD, et enfin le «Comité de suivi et d’accompagnement des Objectifs de développement durable (ODD)» pour le suivi spécifique de l’atteinte des Objectifs de développement durable. Le premier enjeu vise à consolider la gouvernance du développement durable et ce, à travers quatre axes stratégiques dont le premier vise à « Faire de l’exemplarité de l’État un levier pour la mise en œuvre du développement durable «en incitant l’administration publique à donner l’exemple et à adopter les principes du développement durable qu’elle recommande à toute la population. C’est dans cette perspective qu’un Pacte de l’exemplarité de l’administration (PEA) a été adopté et mis en œuvre.

PADD

Pour la mise en œuvre de la SNDD, 28 Plans d’action de développement durable (PADD) sectoriels ont été élaborés en concertation avec les départements ministériels concernés intégrant les mesures prioritaires à mettre en œuvre pour la déclinaison et l’opérationnalisation de la Stratégie.

En complément des comités instaurés par décret, un comité rassemblant les points focaux des départements ministériels et les représentants du département de l’Environnement a été mis en place afin de partager l’état d’avancement de la mise en œuvre de la SNDD, mettre en place le dispositif de suivi de la SNDD et assurer sa déclinaison au niveau des départements ministériels, assurer l’interface et optimiser les échanges entre les points focaux et le département de l’Environnement et diffuser les bonnes pratiques en termes de gestion et de suivi de projets.

Un système de suivi de la mise en œuvre de la SNDD a également été mis en place pour le recueil des informations en temps voulu et la simplification des échanges avec les points focaux et promouvoir l’adhésion et l’engagement des parties prenantes.

Implication

Le département de l’Environnement s’est fortement impliqué dans le chantier de l’exemplarité de l’administration, à travers la mise en œuvre d’un plan d’action intégré qui comprend plusieurs mesures telles que l’acquisition de 5 véhicules électriques, l’installation des robinets à infrarouges et à poussoir, la mise en place d’un système de tri des déchets papiers et plastiques et l’adoption de la gestion électronique du courrier. Pour accélérer la mise en œuvre du PEA, le département de l’Environnement a élaboré un programme de renforcement des capacités qui est en cours de réalisation pour assister et accompagner les départements ministériels dans l’élaboration de leur plan ministériel de l’exemplarité de l’administration. Dans le cadre de la mise en œuvre de la SNDD au niveau territorial, des conventions cadres tripartites (DE – Conseil de région – wilaya) ont été mises en place pour l’intégration des orientations stratégiques de la SNDD dans les PDR et leur opérationnalisation au niveau territorial.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *