970x250

Développement : La BAD salue la vision du gouvernement

Développement : La BAD salue la vision  du gouvernement

A l’issue d’une visite d’une délégation au Royaume

L’heure est au bilan pour la BAD après une visite au Royaume. A l’issue d’une visite de cinq jours au Maroc, les administrateurs du Groupe de la Banque africaine de développement ont salué la vision du gouvernement marocain en matière de développement et les progrès que le pays a accomplis.

Composée d’une dizaine d’administrateurs, la délégation du Groupe de la banque a rencontré des responsables gouvernementaux, des représentants des pouvoirs publics et du secteur privé, et enchaîné rencontres et visites de terrain afin d’évaluer l’action de la banque dans le pays et mieux appréhender ses perspectives de développement. Le responsable pays de la banque au Maroc, Achraf Hassan Tarsim, les accompagnait. Premier responsable gouvernemental que les administrateurs ont rencontré, la ministre de l’économie et des finances Nadia Fettah, avec laquelle ils ont passé en revue les priorités du gouvernement et examiné certains volets de la coopération. «Nous remercions la Banque africaine de développement pour l’appui apporté à notre pays dans la mise en œuvre de plusieurs réformes structurantes et des projets d’infrastructures, qui ont considérablement contribué à une meilleure inclusion des populations, notamment les jeunes et les femmes», a déclaré la ministre. Nadia Fettah a par la suite souligné l’importance d’approfondir davantage l’appui technique et financier de la banque, afin d’accompagner la dynamique de développement économique et social du Maroc.
«Le partenariat entre le Maroc et la banque est exemplaire», a déclaré le porte-parole de la délégation des administrateurs, Désiré Guedon. «Nous le mettrons à profit pour poursuivre l’accélération de la dynamique d’émergence du Maroc». Il a salué «la pertinence des réformes engagées qui font du Maroc un modèle de développement à suivre», avant d’ajouter : «Le Maroc devrait jouer un rôle de locomotive pour les autres pays africains à travers un partage d’expériences».

À Rabat, les administrateurs ont également rencontré la ministre de la transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, avec laquelle ils ont discuté de la nécessité d’une coopération plus structurante, qui favorise le partage d’expérience en matière de transition énergétique.

À Casablanca, le vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, Mehdi Tazi, a présenté les fondamentaux de l’économie marocaine et les facteurs de compétitivité du secteur privé. «La Banque africaine de développement a un rôle stratégique pour faire dialoguer les secteurs privés africains et aider à réaliser la Zone de libre-échange continentale africaine», a affirmé M. Tazi. «La complémentarité des chaînes de valeur africaines, la valorisation du capital humain et le renforcement des facteurs de compétitivité – notamment logistique – en sont, entre autres, les déterminants», a-t-il souligné. Sur le site d’Oum Azza, à Rabat, la délégation a visité une station de pompage et de traitement d’eau potable financée par la banque. Cette station alimente plus de cinq millions de personnes sur l’axe Rabat-Casablanca. «Nos réalisations communes ont permis à 15 millions d’habitants, d’une trentaine de villes marocaines, de bénéficier de meilleurs systèmes d’adduction et de distribution d’eau», ont souligné les administrateurs. Partenaire de longue date de la banque, l’Office national d’électricité et d’eau potable (ONEE) bénéficie de l’appui de la banque depuis les années 70. Plus de 1,2 milliard de dollars américains ont été mobilisés par la Banque, la positionnant parmi les premiers bailleurs de fonds dans le secteur de l’eau au Maroc. «Il y a tellement de choses que nous avons réalisées ensemble dans les domaines de l’eau et de l’électricité. C’est un partenariat exemplaire qui marche et qui a une réelle valeur ajoutée», s’est félicité le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *