Développement local : Un chèque nippon au profit de deux associations

Développement local : Un chèque nippon au profit de deux associations

La coopération nippone élargit son périmètre. En effet, le gouvernement japonais a fait don à Rabat d’un montant de plus de 1,2 million de dirhams au profit de deux associations marocaines pour les aider à financer des projets de développement local.

Signés par l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Maroc, Shinozuka Takashi, et les représentants des deux associations relevant des provinces d’Errachidia et de Taroudant, les contrats de don d’aide non remboursable du gouvernement japonais interviennent dans le cadre du programme : «Assistance aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine» (APL) mis en œuvre dans plusieurs régions du Royaume.

Le premier don d’un montant avoisinant 490.000 dirhams, accordé à la coopérative Aljid agricole dans la province d’Errachidia, consiste en la construction d’un canal d’irrigation traditionnelle sur 950m en béton au niveau de Ksar Taznakhte. Ce projet vise à améliorer les conditions de vie d’environ 2.300 habitants, soit 460 familles issues de la commune de M’daghra. D’une valeur de près de 800.000 dirhams, le second don, destiné à l’association Dar Talib Tamaloukt dans la province de Taroudant, concerne l’extension de l’internat pour filles à la commune Tamaloukt à travers la construction d’un étage de 206 m² pour l’hébergement de 38 collégiennes issues de 3 communes rurales. Dans une allocution de circonstance, M. Takashi a mis en avant la coopération et le partenariat toujours plus forts entre le Maroc et le Japon, notant que son pays s’est engagé il y a plus de 50 ans à travailler avec le Royaume pour promouvoir le développement local.

«Le gouvernement et le peuple du Japon sont fiers de pouvoir participer à la réalisation de tels projets qui ne manqueront pas d’accompagner le développement des zones rurales conformément à la politique prônée par SM le Roi Mohammed VI», a affirmé le diplomate qui s’est réjoui de voir ces deux projets porter sur la gestion de l’eau et le développement du capital humain, deux enjeux majeurs du nouveau modèle de développement. Pour sa part, le président de la Coopérative Aljid agricole, Alaoui Sadik, s’est félicité de ce don qui contribuera au renforcement de la résilience de l’écosystème local, à l’augmentation du débit de l’eau, à la réduction du temps d’irrigation et à l’amélioration de la sécurité alimentaire locale.

Quant au président de l’association Dar Talib Tamaloukt, Hassan Ait Lhaj Ali, il a salué les efforts de l’ambassade du Japon en faveur du développement durable dans la région, estimant que cette initiative est de nature à contribuer à la promotion de la scolarisation des filles en zones rurales et à la lutte contre le décrochage scolaire.
L’APL est une forme de coopération se voulant souple et adaptable aux besoins de développement des communautés rurales et urbaines avec pour objectif de mettre en œuvre des projets de développement socio-économique en faveur des populations locales. Depuis 1989, 366 projets ont été financés au Maroc grâce aux aides non remboursables dédiées aux micro-projets locaux pour un montant global de 173,7 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *