Echanges commerciaux : L’Europe domine

Echanges commerciaux : L’Europe domine

Avec plus de 65%, il est le partenaire privilégié du Maroc

Au titre de l’année 2019, l’Europe reste le partenaire privilégié du Maroc avec 65,8% du total des échanges commerciaux, soit 508,6 milliards de dirhams (MMDH). Selon le dernier rapport annuel du commerce extérieur du Maroc établi par l’Office des changes, «ce chiffre est soutenu par les échanges effectués avec l’Espagne (144,4 MMDH) et la France (120,9 MMDH) qui contribuent à eux seuls à 52,2% des échanges du Maroc avec ce continent. Le déficit commercial vis-à-vis de l’Europe s’établit à 107,8 MMDH, en amélioration de 8,2 MMDH par rapport à celui enregistré en 2018». Du côté des échanges avec l’Asie, ils affichent un total de 131,7 MMDH (soit 17% des échanges contre 16,2% une année auparavant) avec un déficit commercial de 76,3 MMDH, en baisse de 10,3 MMDH comparativement au déficit de l’année précédente. Il en ressort également que les échanges avec l’Amérique se chiffrent à 85,1 MMDH, en progression de 1,3 MMDH contribuant ainsi à 11% du total des échanges. Par ailleurs, le déficit commercial avec l’Amérique s’aggrave de 3,5 MMDH pour atteindre 32,4 MMDH. Pour ce qui est du solde commercial avec l’Afrique, il dégage un excédent de 3,7 MMDH en 2019 supérieur à celui affiché en 2018 de 1 MMDH. On retiendra que la part des échanges avec l’Afrique est de 5,1%.

Libre-échange : Les importations du Maroc se chiffrent à 151,6 MMDH

Dans le cadre des accords de libre-échange, les importations du Maroc sont quasiment stables (151,6 MMDH). Elles représentent 30,9% des importations globales du pays. Dans la même logique, les importations dans le cadre de l’accord avec l’Union européenne en constituent la part importante (72,4%). Elles ont atteint 109,8 MMDH enregistrant un léger recul (0,5 MMDH comparé à 2018). Trois pays se taillent la part du lion dans le cadre de cet accord (56% des importations du Maroc). Il s’agit de l’Espagne avec 26,9 MMDH des importations (-0,3 MMDH par rapport à 2018), la France 21,3 MMDH (+1 MMDH et l’Allemagne 13,3 MMDH (+0,6 MMDH). «Les importations sous couvert de l’accord avec la Turquie retrouvent leur deuxième position après l’avoir perdue pour l’accord avec les États-Unis en 2018, elles s’établissent ainsi à 19,1 MMDH en 2019, en augmentation de 3,6 MMDH. Quant aux importations dans le cadre de l’accord avec les États-Unis, elles reculent de 3 MMDH en 2019 pour atteindre 14,6 MMDH», indique la même source. Concernant l’accord d’Agadir, les importations effectuées dans le cadre de ce régime préférentiel continuent leur hausse depuis 2016. Elles ont atteint 5,8 MMDH en 2019, en croissance de 7,5% comparé à 2018 soutenues par la hausse des importations depuis l’Egypte de 0,3 MMDH(+8,4%).

Transactions commerciales du Maroc : Les exportations en hausse de 2,4%

Globalement, les transactions commerciales du Maroc en 2019 ont enregistré une hausse moins accentuée qu’en 2018, soit +2,2% contre +10,2%. Elles totalisent 773,3 MMDH contre 756,9 MMDH en 2018. Au titre de l’année 2019, les importations de marchandises sont en progression de 2%, soit +9,8 MMDH par rapport à 2018 (+9,9% ou +43,4 MMDH en 2018 par rapport à 2017). Du côté des exportations, elles sont en croissance de 2,4% (+6,6 MMDH en 2019 contre +10,7% ou +26,6 MMDH en 2018).
Par ailleurs, le déficit commercial s’est creusé de 3,2 MMDH mais il s’agit du rythme d’aggravation le plus bas depuis 2016. Il s’établit à 209,2 MMDH. S’agissant du taux de couverture des importations par les exportations, une légère amélioration a été constatée : 57,4% en 2019 contre 57,2% un an auparavant.

Transformation de produits pour réexportation

Les transactions commerciales faites dans le cadre du régime de l’admission temporaire pour perfectionnement actif avec et sans paiement (ATPA.AP/SP) se chiffrent à 8,1 MMDH (+2,5%). Ils représentent 42,5% des transactions commerciales globales du Maroc. «Les importations de produits sous ATPA avec paiement s’établissent à 97 MMDH en 2019 contre 92,2 MMDH en 2018, soit une augmentation de 4,8 MMDH ou +5,2%.

En ce qui concerne les importations en ATPA sans paiement, elles se chiffrent à 28,8 MMDH en 2019, en baisse de de 0,6 MMDH ou de -1,9% par rapport à 2018», précise l’Office des changes dans son rapport ajoutant que les réexportations en suite d’ATPA (avec et sans paiement) contribuent à hauteur de 72% au total des exportations en 2019. De même, les réexportations en suite d’ATPA avec paiement sont en augmentation de 4 MMDH en 2019. Elles affichent un total de 158,1 MMDH contre 154,1 MMDH en 2018 soutenues par la croissance de réexportations en suite d’ATPA AP des fils, câbles et autres conducteurs isolés pour l’électricité de 3,3 MMDH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *