Echanges extérieurs : Allégement du déficit des transactions courantes au 1 er semestre

Echanges extérieurs :  Allégement du déficit des transactions courantes au 1 er semestre

Le déficit du compte des transactions courantes enregistre une résorption au premier semestre 2020.

L’Office des changes fait ressortir dans sa note relative aux résultats des échanges extérieurs, une baisse de 30,4% soit une rétraction de 18,5 milliards de dirhams à fin juin contre 26,6 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Ce repli s’explique, en effet, par l’allégement de 14,3 milliards de dirhams du déficit des échanges de biens et de 2,7 milliards de dirhams de celui du revenu primaire à concurrence. En parallèle, l’excédent des services a baissé sur la même période de 8,8 milliards de dirhams au moment où celui du revenu secondaire est resté quasi-stable au niveau enregistré une année auparavant. S’agissant du volume des transactions courantes, l’Office des changes fait part d’un repli de 87,9 milliards de dirhams.

Une baisse qui intervient sous l’effet de la crise sanitaire qui s’est traduite par la baisse de 39,9 milliards de dirhams des recettes courantes et de 48 milliards de dirhams des dépenses courantes. Pour ce qui est des investissements internationaux, la position extérieure globale du Maroc ressort débitrice de 733,9 milliards de dirhams contre 727,4 milliards de dirhams observé au premier trimestre 2020.

Selon l’Office des changes, cette situation résulte de la hausse des encours de 32,8 milliards de dirhams des engagements financiers au moment où les encours des avoirs financiers se sont consolidés de 26,4 milliards de dirhams au premier semestre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *