Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement

Economie nationale : 2020 devrait  connaître un ralentissement

Après une croissance modérée en 2019

La Direction des études et des prévisions financières (DEPF) vient de dévoiler sa note de conjoncture du mois de février analysant les perspectives relatives à l’économie nationale. Ainsi, l’économie nationale a enregistré une croissance modérée en 2019, pâtissant d’un contexte climatique défavorable et d’un environnement international contraignant, explique la DEPF soulignant qu’au niveau de la demande intérieure, la consommation privée a constitué un relais important de la croissance économique.

De son côté l’investissement est tiré par sa composante publique, il a contribué positivement à la croissance économique. Pour sa part, le développement limité des exportations n’est  pas parvenu à stopper le creusement continu du déficit commercial. Concernant les réserves internationales nettes, elles permettent de couvrir 5 mois et 8 jours d’importations de biens et services.

«Pour l’année 2020, les perspectives de l’économie nationale devraient connaître un relatif redressement par rapport à l’année passée. La dynamique attendue de la demande étrangère adressée au Maroc  devrait susciter des effets positifs sur les secteurs échangeables. Non moins important, la relative amélioration de la confiance des ménages et des entreprises contribuerait à insuffler un élan supplémentaire à la croissance de la demande», explique la DEPF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *