électricité au Maroc: La hausse arrive

électricité au Maroc: La hausse arrive

C’est désormais officiel. La hausse des tarifs de l’électricité aura lieu. Le gouvernement signera en effet, lundi 26 mai 2014, avec l’ONEE (Office national de l’eau et de l’électricité) un nouveau contrat-programme.

L’annonce a été faite dans un communiqué publié à l’issue d’une première réunion tenue la soirée du mercredi dernier dans les quartiers du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane. Et c’est un mini-Conseil de gouvernement qui s’est réuni pour apporter les dernières retouches sur le contrat-programme.

En plus de Benkirane et du ministre d’Etat, Abdellah Baha, la rencontre a connu la participation du ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhnnouch, le ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, Abdelkader Aâmara, le ministre délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, le ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire national, Mohand Laenser, et le secrétariat général du ministère du commerce, de l’industrie, de l’investissement et de l’économie numérique. La réunion s’est déroulée bien évidemment en présence du directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri.

«Il a été question d’examiner le contrat-programme qui sera conclu entre l’Etat et l’ONEE, prévoyant une batterie de mesures tarifaires, fiscales, financières et organisationnelles dans le but de retrouver progressivement l’équilibre financier de l’Office en veillant au maintien du pouvoir d’achat des tranches sociales et de la compétitivité des entreprises marocaines», souligne le communiqué. Les services de presse du chef de gouvernement n’ont pas donné plus de détails sur les mesures annoncées. Cela dit, Mohamed Louafa a annoncé publiquement que le gouvernement va supprimer le fuel destiné à la production de l’électricité de la liste des produits subventionnés par la Caisse de compensation.

Les 9 milliards de dirhams de subvention devraient probablement servir à compenser le déficit de l’ONEE et financer des investissements dans le cadre du contrat-programme avec l’Etat. La suppression de la compensation voudra dire la hausse des tarifs de l’électricité pour tous les foyers marocains ou presque. Car Louafa a cependant affirmé que l’Etat interviendra pour subventionner directement les foyers de la tranche sociale dont la consommation d’électricité ne dépasse par les 100 kwh et 6 mètres cubes d’eau. Environ 4,5 millions de foyers sont concernés sachant que la Banque mondiale estimait la consommation de chaque Marocain à 826 kwh en 2011.

Sur le plan fiscal, des efforts seront également consentis pour l’ONEE et les citoyens. Un effort fiscal a déjà commencé pour les tranches sociales exemptées depuis plus d’une année du paiement de la taxe de la promotion du paysage audiovisuel, une taxe adossée depuis 1996 aux factures de l’électricité.

A noter que la réunion du mercredi sous la présidence du chef de gouvernement a connu la formulation de plusieurs remarques et suggestions. «La version finale du contrat-programme sera signée dans les quartiers du chef de gouvernement lundi après l’introduction des différents changements et propositions», conclut la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *