Electroménager : Les foyers marocains plus connectés

Electroménager : Les foyers marocains  plus connectés

Achats, répartition des tâches, e-commerce …

La période du Covid-19 a changé certaines habitudes, notamment celles des achats de l’électroménager. Les foyers sont de plus en plus connectés. Cosmos, spécialiste de l’électroménager depuis bientôt 10 ans, vient de publier une étude relative aux effets du Covid sur l’équipement électroménager des foyers marocains. Cette étude a été réalisée par le cabinet international Ipsos, l’étude décrypte l’organisation et la répartition des rôles au sein des foyers sous la pandémie du Covid, les mutations en termes d’équipements, de styles de vie et d’usages des familles marocaines. Menée en ligne durant le mois de janvier 2021 au niveau national sur un échantillon représentatif de 500 ménages, avec des personnes âgées de 25 ans et plus, dont 52% sont des hommes et 48% des femmes, vivant au sein de familles composées en moyenne de 4 personnes.

L’étude révèle les premiers signaux de la migration des foyers marocains vers la «Maison connectée», massivement équipée en électroménager intelligent multifonctions. «En tant qu’enseigne spécialisée en électroménager opérant sur le marché depuis une décennie, nous avons observé l’émergence de nouveaux comportements d’achat de la part de nos clients depuis le début de la pandémie du Covid. Nous avons donc souhaité en savoir plus sur ces mutations en confiant au cabinet Ipsos le soin de nous réaliser une étude dans ce sens. Les résultats de l’étude confirment nos observations de terrain : le Covid a été un accélérateur de la digitalisation des foyers marocains», souligne Fahd Bennani, PDG de Cosmos. Organisation du foyer sous la pandémie du Covid, les équipements achetés et usages, les modes d’achat et les usages des réseaux sociaux… autant de thématiques traitées par cette enquête. Les détails.

Organisation au sein des foyers

Effectuée en janvier 2021, l’étude revient sur l’arrivée du Covid-19 en tant que nouveau paramètre dans le quotidien des foyers marocains. «Dans sa soudaineté, le Covid fait basculer les ménages dans une nouvelle réalité : confinement à la maison et couvre-feu, école à distance pour les enfants, télétravail pour les parents sur fond d’inquiétudes sur les risques de contamination du fait de la pandémie. La conséquence immédiate est le renoncement à l’aide-ménagère extérieure. 55% des foyers interrogés déclarent s’être séparés de leur femme de ménage. Plus de la moitié de ces foyers a décidé de remplacer cette aide-ménagère par une aide robotique. En tête des équipements achetés, figurent le mixeur (48% des répondants), le lave-vaisselle (47%) et l’aspirateur-robot (40%)», souligne cette étude ajoutant que l’absence de l’aide-ménagère pousse par ailleurs les familles à se réorganiser pour faire face aux tâches domestiques. Il en ressort par ailleurs que les femmes gardent l’essentiel des tâches domestiques. Ainsi, 23% des hommes interrogés estiment avoir contribué aux travaux de cuisine, 23% aidé à la vaisselle, 24% au rangement et 20% aux autres tâches ménagères. On notera que les contributions les plus significatives des hommes couvrent le soutien scolaire (2 Marocains sur 5) et la garde des enfants (un Marocain sur trois). Il s’avère aussi que les hommes âgés sont plus enclins à aider leurs épouses dans les tâches ménagères que les plus jeunes.

Le Covid accélérateur de la «Smart Life»

72% des interrogés déclarent que le foyer est d’abord «un havre de paix» destiné au ressourcement intérieur et familial. Néanmoins, les parents se trouvent, sous la pression du Covid et de ses différentes séquences et sont appelés à régler plusieurs questions à la fois. Pour surmonter ses difficultés, les foyers marocains s’orientent alors vers l’équipement électroménager, notamment les objets connectés. 79% des Marocains révèlent avoir ressenti le besoin d’équiper davantage leur foyer depuis le début de l’épidémie. «Les trois principales raisons avancées sont : simplifier les tâches du quotidien (57% des répondants), compenser le manque de divertissement dû au confinement et au couvre-feu (49%) et faciliter la réalisation des tâches ménagères (48%). 4 Marocains sur cinq déclarent avoir acheté au moins un équipement électronique depuis le début du Covid», indique ladite étude.
On notera que l’équipement «Work at home» occupe la plus grande partie dans les investissements en électroménager des Marocains (37% des dépenses), suivi du «Eat at home» avec 24% des dépenses, «Beauty & groom at home» avec 17%, «Entertainment at home» avec 12% et enfin «Clean at home» avec 10%.

Achats par catégorie

Le top 5 des achats des ménages dans la catégorie «Work at home» revient au smartphone (53% des répondants) suivi de l’équipement audio Bluetooth (36%), puis l’ordinateur portable (27%), ensuite des Routeurs/fibre optique (21%) et enfin des phablettes (20%). Dans la catégorie «Eat at home», les achats s’orientent vers: mixeur (24% des répondants), micro-onde (12%), réfrigérateur (12%), robot multi-fonction (9%) et plaque de cuisson (8%). Pour ce qui est de la catégorie «Beauty & groom at home», le top 5 des achats des ménages est occupé en première place par la tondeuse (23%) suivie du taille barbe électrique (19%), puis du rasoir électrique (17%), ensuite du lisseur (15%) et enfin du séchoir (10%). S’agissant de la catégorie «Entertainment at home», le top 5 des achats des ménages revient à la TV Smart (35%). Elle est suivie de : la Play Station (9%), TV (8%), X Box (4%) et Alexa de Google (1%). Dans la catégorie «Clean at home», le chauffe-eau arrive en première place du classement (17% des répondants), suivi de la machine à laver (15%), du lave-vaisselle (13%), de l’aspirateur (12%) et enfin du fer à repasser (7%).

Investissement

En termes d’investissements, les ménages marocains sont allés plus vers les équipements Smart. Selon cette étude, cela confirme la migration des foyers vers la «Maison connectée» et le «Smart Life». 96% des personnes questionnées déclarent avoir déjà utilisé un équipement Smart. «Conséquence directe de la digitalisation du foyer marocain, la moitié des personnes interrogées déclare avoir augmenté le débit de leur connexion internet. Un tiers des ménages a déjà basculé en fibre optique», précise la même source soulignant que la «Smart Life», le télétravail et l’école à la maison modifient également la répartition de l’occupation de l’espace au sein des foyers marocains. «Si le Salon reste l’endroit où la famille passe plus de temps selon 50% des interrogés, la chambre à coucher devient le deuxième endroit le plus occupé pour 44% des interrogés bien avant la salle à manger (33%). Ce qui confirme l’émergence du phénomène du «daybed» au sein des ménages marocains: le lit transformé en bureau pour travailler, étudier ou se divertir tout en étant allongé», rapportent les réalisateurs de cette enquête.

Les magasins spécialisés ont la cote

Pour l’achat d’équipements électroménagers, les Marocains préfèrent les magasins spécialisés avec 32%, suivis par les hyper/supermarchés à 19% et l’e-commerce en troisième position avec 13%. Ils privilégient le contact, les services proposés ainsi que le conseil en magasin pour effectuer leurs achats électroménagers. «En termes d’usages des réseaux et des applications, WhatsApp et Facebook restent des réseaux indétrônables chez les Marocains. Tik-Tok fait une percée spectaculaire chez les jeunes tandis que les applications professionnelles comme Zoom et Teams se banalisent à la fois pour le télétravail et pour l’école à distance», souligne la même source.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *