En attendant l’ouverture des frontières : Les agences de voyages arrivent au bout de leur résilience

En attendant l’ouverture des frontières : Les agences de voyages arrivent  au bout de leur résilience

Cette première convention du MTM DMC a rassemblé 22 agences de voyages renommées représentées par leurs dirigeants aux côtés des experts en leadership pour les accompagner dans cette réflexion.

Quelle que soit la nature de la crise le tourisme a toujours su rebondir, mais celle qu’on vit actuellement a été particulièrement brutale pour le secteur. Malgré l’injection d’aides publiques mises en place dans le cadre du Comité de veille économique, l’activité continue de subir les conséquences de cette crise sanitaire qui a remis tous les compteurs à zéro. La conjoncture actuelle n’aide pas non plus et plonge les professionnels du tourisme dans l’incertitude totale. Cette situation a également un impact psychologique sur les entrepreneurs, lassés et démotivés par les problèmes qu’ils doivent affronter. Comme tous les acteurs du tourisme, les agences de voyages ont été sévèrement impactées.

Arrivées au bout de leur résilience, elles tentent tant bien que mal de couvrir leurs charges et remplir leurs engagements. Après 14 mois de difficultés, le mal est profond sachant que les agences de voyages stimulent un pan entier de l’économie nationale avec tout l’écosystème qui les accompagne. Comment se réinventer ? Quelles solutions adopter après avoir épuisé ses réserves ? Quel sera le scénario qui se dessine pour l’activité si les frontières ne s’ouvrent pas dans les prochaines semaines ? Comment faire face à la compétitivité des nouveaux entrants internationaux ? Comment s’adapter aux nouvelles tendances disruptives ? Comment continuer à vendre du rêve alors que le moral est au plus bas? Comment composer avec les défis climatiques et technologiques ? Quel message porter aux pouvoirs publics pour sauver le secteur ? …

Autant de challenges que les professionnels vont devoir gérer pour survivre et continuer à faire vivre les métiers qui dépendent de cette activité. Afin de trouver des solutions concrètes et avoir une vision plus claire sur les actions à proposer et à mener durant les prochains jours, les membres du Moroccan Travel Management DMC se sont réunis les 3 et 4 juin 2021 à Mazagan sous la thématique «Stimuler la compétitivité et développer la résilience – Pour un leadership 4.0 à l’approche humaniste».

Cette première convention du MTM DMC a rassemblé 22 agences de voyages renommées représentées par leurs dirigeants aux côtés des experts en leadership pour les accompagner dans cette réflexion. Cette conférence a été modérée par Mohamed Setti, Managing Diretor Artegis et Maître de Conférences. Lors de ces deux jours, ces professionnels ont exprimé leurs appréhensions, leurs craintes et leurs projections pour l’avenir. Il a également été question de faire le point sur les projets en cours et les chantiers en suspens au sein de l’association. A cette occasion, un partenariat avec Mazagan Beach Resort a été abordé avec la direction de l’établissement hôtelier.

Un redémarrage oui… mais quand ?

A ce stade, l’industrie touristique au Maroc, comme un peu partout ailleurs, vit ses jours les plus sombres en raison de la crise de Covid-19. Durant presque un an et demi, les agences de voyages ont pris leur mal en patience malgré la baisse drastique de leurs chiffres d’affaires. Au sein du MTM, les chefs d’entreprises attribuent la résilience de l’activité à l’expertise et le savoir-faire dont ont fait preuve les professionnels du tourisme. Les patrons d’agences de voyages espèrent que des jours meilleurs arriveront une fois cette traversée du désert passée. Toutefois, ils souhaitent obtenir des réponses claires à leurs interrogations, notamment en ce qui concerne la date de réouverture des frontières. Pour eux, les mois de juillet et août s’annoncent très critiques. Si les choses ne bougent pas d’ici mi-juillet, beaucoup seront obligés de réduire leur personnel.

En quête d’opportunités d’affaires

Faire d’une contrainte une opportunité est le mindset que le MTM DMC préfère adopter pour sortir de cette impasse. En termes d’opportunités business, certaines destinations peuvent être développées (exemple : Emirats Arabes Unis, Etats-Unis). Il y aussi les Corporates qui souhaitent organiser des Team Buildings auprès de leurs équipes dans le contexte de la crise pour remonter le moral des équipes. La création de produits pour le marché local se présente aussi comme piste. Pour le reste de l’année en cours, les agences de voyages restent prudentes et ne souhaitent pas nourrir de faux espoirs…

Regards d’experts : Se réinventer en temps de crise

La première journée de cette réunion a été consacré à la réflexion autour de la résilience, de la compétitivité et du leadership 4.0. Intervenant lors de cet évènement, Moulay Driss Alaoui Mdaghri, ex-ministre et acteur impliqué à plusieurs niveaux voit dans chaque crise une véritable opportunité pour innover et se réinventer. «La crise nous oblige à aller chercher au plus profond de nous-mêmes les solutions», argumente-t-il évoquant les fenêtres d’opportunités qu’il est nécessaire d’identifier dans ces moments difficiles.

«Il faut surveiller les nœuds de force et les innovations qui se produisent un peu partout dans le monde», ajoute-t-il mettant également l’accent sur l’importance du digital, du contenu véhiculé et de l’accompagnement de la création artistique à l’offre touristique. S’adressant à l’audience, l’ex-ministre explique qu’il faut développer une vision d’anticipation aux crises et s’y préparer. Pour sa part, Sofia Bennani, experte en Knowledge Management, s’est arrêtée sur la compétitivité qui est «étroitement liée à la résilience» et la nécessité du changement pour rester compétitif. Planifier une opportunité en temps de crise implique le redéploiement du portefeuille d’activités, l’identification des opportunités qui changent la donne ou encore répondre aux signaux faibles avant les autres.

«Cette crise est un moment qui est en train de déconstruire la manière avec laquelle on travaille et la manière avec laquelle on évolue», explique-t-elle. De son côté, Aziz Rais, conférencier et passionné par le marketing digital, a axé son intervention sur la capacité de l’être humain à rebondir remettant l’humain au cœur du processus de sortie de crise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *