En partenariat avec Enabel : Le CRI de Souss-Massa dotera la région d’un Réseau d’ambassadeurs économiques

En partenariat avec Enabel : Le CRI de Souss-Massa dotera la région  d’un Réseau d’ambassadeurs économiques

Pour contribuer à la promotion et à l’attractivité internationale de Souss-Massa, le Centre régional d’investissement de la région procédera à la création d’un Réseau d’ambassadeurs économiques résidents sur le territoire et parmi les expatriés dans le monde.

Dans les détails, cette initiative fait partie du projet «Déploiement des politiques migratoires au niveau régional : Depomi», financé par l’Union européenne et mis en œuvre par l’Agence belge de développement (Enabel), en partenariat avec le ministère délégué du ministère des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, chargé des MRE. Il vise à intégrer progressivement la dimension de la migration dans les politiques et stratégies publiques aux niveaux national et local au Maroc. Ce dernier prévoit la mise en œuvre de plusieurs activités dont notamment le renforcement des capacités des dispositifs existants, dont les CRI, en leur permettant de développer et/ou mieux structurer l’offre des services prévue pour les MRE qui investissent au Maroc, pour l’accompagnement de leurs initiatives d’investissement afin d’assurer leur suivi transnational.

Selon un appel d’offres publié par le CRI pour sélectionner un prestataire de service qui l’appuiera dans la création d’un Réseau d’ambassadeurs économiques, «aujourd’hui les territoires se retrouvent de plus en plus en concurrence dans un marché mondial caractérisé par d’importants échanges de capitaux et de personnes. Les territoires doivent se rendre attractifs afin d’attirer entreprises, investisseurs, touristes, étudiants, résidents, chercheurs, événements sportifs ou culturels, etc. et utilisent pour ce faire des outils issus du domaine du marketing. Avec l’arrivée des pays émergents, de plus en plus de territoires ont une carte à jouer au sein de ces échanges et doivent dès lors se différencier entre eux par la création d’une identité. C’est à travers ce positionnement stratégique, qui est spécifique au territoire et qui reflète ses atouts, que celui-ci doit communiquer envers les cibles qui l’intéressent au sein d’un ou de plusieurs marchés».

Et de poursuivre que «depuis quelques années, un nouvel outil de communication a fait son apparition dans le paysage de la communication territoriale, le réseau d’ambassadeurs : certains territoires, dans leur démarche de marketing territorial, font appel à des individus volontaires pour agir bénévolement afin de promouvoir le territoire».

Selon la même source, «les Marocains résidant à l’étranger (MRE), estimés à près de 5 millions de personnes dont 80% établies en Europe et une part importante originaire de la région Souss-Massa, représentent un levier potentiel pour contribuer aux enjeux de développement socio-économique du Maroc. Ils offrent d’une part une provision d’investissements via leurs transferts de fonds, estimés à 200 milliards de dirhams en début 2021 et constituant un apport additionnel primordial aux financements nationaux et à l’aide publique au développement, et représentent d’autre part un vivier de compétences qui ne cesse de se développer».

Pour le CRI, la mobilisation de la communauté marocaine du monde représente donc un enjeu important, dans un contexte où la région a besoin de mobiliser des investissements, des compétences et des qualifications appropriées dans certains secteurs afin de soutenir son économie. L’accroissement de la mobilisation des compétences des MRE constitue donc un levier potentiel pour participer de manière complémentaire aux efforts déjà entrepris pour soutenir la croissance et la création d’emplois dans la région Souss-Massa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *