CouvertureEconomieUne

En signant un partenariat stratégique pour libérer les potentialités sur le continent : USAID et OCP révolutionnent l’agriculture en Afrique

© D.R

Le Groupe OCP, à travers OCP Africa, investira 30 millions de dollars, complétant ainsi l’investissement de 40 millions de dollars de USAID pour l’expansion de l’initiative «Space to Place» annoncé lors du Sommet sur les engrais et la santé des sols en Afrique tenu à Nairobi le 7 mai.

Libérer les potentialités de l’agriculture en Afrique, c’est l’objectif d’un nouveau partenariat regroupant l’USAID et OCP. Dans le cadre d’une initiative historique pour le progrès de l’agriculture en Afrique, USAID et le Groupe OCP, leader mondial des solutions de nutrition des plantes et des engrais phosphatés, ont établi un partenariat pour surmonter les obstacles critiques freinant le potentiel agricole de l’Afrique. Lors d’une visite à l’Université Mohammed VI Polytechnique, Samantha Power, administratrice de USAID, a signé un accord de collaboration visant à poursuivre deux initiatives durables et innovantes conçues pour améliorer l’efficacité et la productivité agricoles à travers le continent. Il s’agit tout d’abord du projet « Space to Place » qui recueillera des données locales précises sur les sols et le climat, qui serviront de base à un outil d’aide à la décision destiné à guider les agriculteurs vers une utilisation optimale de solutions de nutrition des plantes. Celles-ci seront customisées pour répondre précisément aux besoins nutritionnels de leurs terres et cultures, afin d’améliorer simultanément la santé des sols et de renforcer durablement leurs rendements. Il est question ensuite du projet « Rock Phosphate Amendment » qui évaluera l’impact de l’application de roche phosphatée et de formules nutritionnelles innovantes basées sur celle-ci sur les rendements des cultures et la fertilité des sols. Ce projet développera un système d’aide à la décision pour la roche phosphatée afin d’aider les agriculteurs à identifier les sols et les cultures qui bénéficieront le plus de cette approche.

«L’accord, qui s’étend sur au moins quatre ans, prévoit l’engagement d’autres parties prenantes et partenaires pour faire avancer ces initiatives révolutionnaires et encourager l’adoption de ces nouveaux outils par les agriculteurs à travers le continent», apprend-on auprès d’OCP. Lors de sa visite, Mme Power a observé les recherches en cours à l’Université et a échangé avec les représentants des coopératives locales, obtenant ainsi des informations précieuses sur leurs expériences et le potentiel transformateur de ces projets. Elle a déclaré : « Le Groupe OCP est un partenaire important dans le cadre de la crise alimentaire mondiale majeure à laquelle nous sommes confrontés. L’accord s’appuiera sur la technologie géospatiale pour fournir aux agriculteurs sur le terrain des recommandations sur la façon d’utiliser les engrais plus efficacement. Les données recueillies serviront également de base pour des prédictions et des solutions concrètes afin d’améliorer les rendements». Mostafa Terrab, président-directeur général du Groupe OCP, a quant à lui ajouté: « Le Groupe OCP est ravi de renforcer son partenariat avec USAID, en collaborant étroitement sur ces projets de pointe pour aider à libérer le potentiel des agriculteurs africains afin de nourrir non seulement l’Afrique, mais aussi le monde, d’une manière qui vise à améliorer la santé des sols, l’environnement et le climat. »

La collaboration annoncée consiste à unir les forces de l’initiative « Space to Place» de l’USAID et l’approche intégrée de la santé des sols et de la customisation d’OCP Africa.

OCP Africa

La collaboration annoncée consiste à unir les forces de l’initiative « Space to Place» de l’USAID et l’approche intégrée de la santé des sols et de la customisation d’OCP Africa, afin de faire bénéficier le tout à des millions d’agriculteurs africains en plus de renforcer la sécurité alimentaire du continent. À cet égard, le Groupe OCP, à travers OCP Africa, investira 30 millions de dollars pour soutenir l’utilisation efficace des engrais en Afrique subsaharienne, complétant ainsi l’investissement de 40 millions de dollars de l’USAID pour l’expansion de l’initiative « Space to Place» annoncé lors du Sommet sur les engrais et la santé des sols en Afrique tenu à Nairobi le 7 mai. Cela porte l’enveloppe totale des investissements en date d’aujourd’hui à 100 millions de dollars pour cette initiative, soutenant ainsi directement le Plan d’action continental adopté par le Sommet de Nairobi. Cela établit une base pour un dialogue et une coopération prolongés entre ces deux contributeurs majeurs au développement agricole en Afrique, renforçant ainsi l’impact et l’efficacité de leur travail afin de produire des résultats de développement mesurables à travers le continent. Il faut préciser que l’USAID est une agence fédérale gouvernementale indépendante en charge de l’administration de l’aide étrangère civile et de l’aide au développement, dont les bureaux principaux sont situés à Washington, DC. L’USAID promeut et démontre les valeurs démocratiques à l’étranger et favorise un monde libre, pacifique et prospère. En soutien à la politique étrangère américaine, l’USAID dirige l’aide internationale au développement et en cas de catastrophe du gouvernement américain à travers des partenariats et des investissements qui sauvent des vies, réduisent la pauvreté, renforcent la gouvernance démocratique et aident les populations à sortir des crises humanitaires et à progresser au-delà d’une assistance. L’USAID finance des activités de développement en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique latine, aux Caraïbes, en Europe et en Eurasie.

L’USAID dirige « Feed the Future », l’initiative du gouvernement des États-Unis pour lutter contre la faim dans le monde, réunissant des partenaires pour traiter les causes profondes de la faim et de la pauvreté en stimulant la croissance agricole, la résilience et la nutrition dans les pays où les besoins et les opportunités de développement sont importants. En étant présent dans des pays engagés à améliorer leur propre sécurité alimentaire et leur nutrition partout dans le monde, y compris en Afrique subsaharienne, « Feed the Future » aide les pays partenaires à améliorer leurs rendements agricoles et les marchés et créer de nouvelles opportunités; renforcer la résilience des communautés face aux chocs; réduire la faim et améliorer la nutrition, en particulier chez les mères et les enfants; et augmenter l’échange d’idées, de technologies et de produits qui bénéficient aux citoyens locaux et aux communautés à l’étranger.

L’USAID est une agence fédérale gouvernementale indépendante en charge de l’administration de l’aide étrangère civile et de l’aide au développement, dont les bureaux principaux sont situés à Washington.

C’est le titre de la boite

Un géant mondial nommé OCP

Chiffre d’affaires. Le Groupe OCP contribue à nourrir une population mondiale en croissance en lui fournissant les éléments essentiels à la fertilité des sols et à la croissance des plantes. Avec plus d’un siècle d’expertise et un chiffre d’affaires de plus de 9 milliards de dollars en 2023, OCP est le leader mondial des solutions de nutrition des plantes et des engrais phosphatés. Basé au Maroc et présent sur cinq continents, le Groupe OCP compte environ 20.000 employés et collabore étroitement avec plus de 350 clients dans le monde entier. OCP a récemment lancé une nouvelle stratégie d’investissement vert, dédiée à l’augmentation de la production d’engrais et à l’investissement dans les énergies renouvelables.

Cette stratégie prévoit un investissement global d’environ 13 milliards de dollars sur la période 2023-2027, ce qui permettra au Groupe d’utiliser 100% d’eaux non conventionnelles en 2024 (pour assurer l’autonomie totale du Groupe, y compris une capacité de dessalement de 560 millions de m³ par an d’ici 2026), 100% d’énergie propre d’ici 2027 et d’atteindre une neutralité carbone totale d’ici 2040 (Scopes 1 et 2 d’ici 2030, et Scope 3 d’ici 2040), tout en augmentant la production d’engrais verts. Le Groupe est fermement convaincu que le leadership et la rentabilité vont de pair avec la responsabilité sociale et le développement durable.

Ils ont dit

Samantha Power, administratrice de l’USAID

« Le Groupe OCP est un partenaire important dans le cadre de la crise alimentaire mondiale majeure à laquelle nous sommes confrontés. L’accord s’appuiera sur la technologie géospatiale pour fournir aux agriculteurs sur le terrain des recommandations sur la façon d’utiliser les engrais plus efficacement. Les données recueillies serviront également de base pour des prédictions et des solutions concrètes afin d’améliorer les rendements.»

Mostafa Terrab, président-directeur général du Groupe OCP

« Le Groupe OCP est ravi de renforcer son partenariat avec l’USAID, en collaborant étroitement sur ces projets de pointe pour aider à libérer le potentiel des agriculteurs africains afin de nourrir non seulement l’Afrique, mais aussi le monde, d’une manière qui vise à améliorer la santé des sols, l’environnement et le climat. »

Articles similaires

ActualitéUne

En application des Hautes Instructions Royales, M. Akhannouch préside une réunion consacrée au recensement général de la population

Mobilisation générale pour la réussite du Recensement général. En application des Hautes...

ActualitéUne

Une réunion mercredi du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra mercredi sous la présidence du chef...