EconomieUne

Energies propres et décarbonation : L’Union européenne octroie un don de 50 millions d’euros au Maroc

L’accord s’inscrit dans la mise en œuvre des programmes du Partenariat vert bilatéral.

Appui : Ce financement est étalé sur 5 ans. Il comprend notamment un montant de 43,6 millions d’euros d’appui budgétaire et un million d’euros d’appui complémentaire d’assistance technique, de renforcement des capacités et de jumelage.

50 millions d’euros, tel est le montant qui sera mobilisé par l’Union européenne pour permettre au Maroc de réaliser un programme d’appui aux énergies propres et à la décarbonation dans les secteurs de développement. Une déclaration conjointe relative à ce don a été actée samedi à Dubaï par Laïla Benali, ministre de la transition énergétique et du développement durable, ainsi que Gert-Jan Koopman, directeur général du voisinage et des négociations d’élargissement à la Commission européenne.

«Ce financement d’environ 50 millions de dollars, étalé sur 5 ans, comprend notamment un montant de 43,6 millions d’euros d’appui budgétaire et un million d’euros d’appui complémentaire d’assistance technique, de renforcement des capacités et de jumelage », apprend-on dans ce sens. Intervenant à ce propos, Laïla Benali souligne que «l’accord s’inscrit dans la mise en œuvre des programmes du Partenariat vert bilatéral, en soutien aux réformes entreprises par le Maroc dans les domaines des énergies renouvelables et nouvelles, y compris l’hydrogène vert, et du renforcement de la recherche et de l’innovation dans ces secteurs, ainsi que la décarbonation des secteurs de développement». Et de préciser que «le Royaume est le premier pays à signer un tel partenariat avec la partie européenne».

Pour sa part, M. Koopman a indiqué que «l’accord relatif à la promotion des technologies propres et et des énergies vertes dans le pourtour méditerranéen revêt une importance vitale pour le développement économique aussi bien de l’Afrique du Nord que de l’Union européenne». Le responsable européen a mis en avant l’énorme potentiel des sources d’énergie renouvelable dans la région, que «nous voulons exploiter pour l’intérêt des populations des régions Nord et Sud du pourtour méditerranéen et pour le développement industriel ».

Rappelons que le Partenariat vert Maroc-UE s’inscrit dans le prolongement de la Déclaration politique commune adoptée en 2019 à Bruxelles lors de la 14è session du Conseil d’association entre les deux parties, qui insistait sur l’ambition de développer « un véritable partenariat euro-marocain de prospérité partagée», et en coopération avec le « Pacte vert pour l’Europe», lancé par l’Union européenne à la veille de la COP25. Lancé en 2021, le Partenariat vert Maroc-Union européenne constitue un cadre de coopération pour accompagner la transition vers des modes de production et de consommation plus durables, pour faire face ensemble aux défis de la transition écologique et de l’urgence climatique, tout en soutenant les efforts de croissance et de relance économique des deux partenaires après la crise Covid-19.

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus