Energies renouvelables : L’objectif des 52% du mix énergétique à portée de main

Energies renouvelables : L’objectif des 52% du mix énergétique à portée de main

Annoncé en marge de la semaine économique du Maroc à l’Expo 2020 Dubai

«Une énergie propre alimentant un avenir renouvelable », telle est la thématique choisie pour entamer la 3ème journée de la semaine économique du Maroc à l’Expo 2020 Dubai. Un tremplin pour présenter les atouts sectoriels du Maroc à une large audience d’investisseurs étrangers. Le choix de la thématique s’inscrit pleinement dans la dynamique mondiale et l’esprit général de cette exposition universelle placée sous le thème «Connecter les esprits, Construire le futur». Le side-event portant sur l’énergie propre se veut une vitrine des principales réalisations du Royaume en termes d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. Masen et l’AMEE ont répondu présent non seulement pour mettre en avant les progrès atteints dans le secteur énergétique mais également pour partager les ambitions du Maroc dans ce domaine.

«A travers notre participation à cet événement, nous mettons en exergue les initiatives engagées par le Maroc tout au long de ces dix dernières années et qui sont inscrites dans le cadre de l’implémentation de la vision royale en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique», relève-t-on de Saïd Mouline, directeur de l’AMEE, en marge de cet événement. Et de rappeler qu’avec un département ministériel dédié, «le Maroc a mis en place tous les outils nécessaires à la réussite de cette transition». Cette dynamique est en effet portée par des opérateurs publics et privés pleinement engagés. Une synergie qui permet au Maroc d’honorer les engagements qu’il s’est fixés en matière de mix énergétique. «Nous avons atteint actuellement plus de 37% de notre mix énergétique à partir des énergies renouvelables. Si l’on considère les projets en cours et qui seront opérationnels dans les 4 prochaines années, nous nous situerons autour des 52%.

C’est dire que nous sommes très confiants quant à l’atteinte des objectifs fixés bien avant l’horizon 2030», souligne pour sa part Tarik Hamane, directeur de développement à MASEN. Le Maroc dispose aujourd’hui de ressources éoliennes et solaires de qualité. D’autres potentialités s’offrent à ces ressources plaçant le Royaume dans la cour des grands. Grâce au modèle déployé, le Maroc aspire à devenir exportateur d’énergie en misant notamment sur l’hydrogène vert et le biocarburant. Cette rencontre a été une occasion de présenter la War Room «Green Economy» mise en place par l’AMEE et le ministère de l’industrie et du commerce en vue d’accompagner les projets marocains et étrangers orientés économie verte, en l’occurrence ceux qui portent sur le développement et la mobilité durables, l’efficacité énergétique et l’économie circulaire. L’appui apporté concerne plusieurs aspects de la mise en oeuvre des projets, notamment le foncier, le financement et la réglementation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *