Enquête : En période de Covid-19, les estivants marocains ont opté pour la location

Enquête : En période de Covid-19, les estivants marocains ont opté pour la location

Le portail Mubawab, leader de l’immobilier, vient de rendre publics les derniers résultats de son enquête, menée en juin-juillet 2021, sur la location estivale. L’enquête a concerné 350 personnes, issues d’un échantillon représentatif de la population marocaine âgée de 18 ans et plus. Sa constitution a été effectuée selon la méthode des quotas et tient compte des critères de sexe, d’âge, de CSP, de région de résidence et de statut d’occupation de logement.

Les principales tendances.

C’est ce qu’il ressort de la dernière étude menée par le portail leader de l’immobilier au Maroc, Mubawab,- porté par le groupe EMPG (Emerging Market Property Group). «L’offre sur les biens dédiés à la location saisonnière a connu une hausse de 20,5% par rapport à la même période en 2020, soit une augmentation de +18,9% pour les appartements et 30,5% pour les villas». La tendance globale sur la période allant du mois de mai à août 2021 est donnée… En termes d’aspiration des vacanciers, il ressort que «c’est la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima qui occupe la première place en termes d’offres avec une évolution de +105% entre 2020 et 2021. Vient ensuite la région de Casablanca-Settat avec +57%, suivie de la région de Souss-Massa avec -16%». Les enquêteurs se sont également penchés sur le prix de la nuitée. «En appartement, il faut compter en moyenne 730 DH à Tanger et 745 DH à M’diq, soit -5% et +11% respectivement en comparaison avec l’année précédente.

Pour la location d’une villa, il faut compter 3.300 DH/nuitée en moyenne, soit +3,2% par rapport à l’année dernière». Concernant la ville de Marrakech qui représentait 25% de l’offre en 2020, elle en représente désormais 17% en 2021. «Pour une nuitée en appartement à Marrakech, il faut compter en moyenne 600 DH, soit +12,3% par rapport à l’année précédente. Pour les villas, il faut compter en moyenne 2.650 DH/ nuitée, soit +24,7%». Pour ce qui est d’Agadir, la nuitée a été estimée à 550 DH/nuitée pour la location d’un appartement, soit +7% par rapport à l’année dernière… D’autres villes comme Casablanca, Mohammedia, Rabat et Asilah ont préservé le même trend sur les prix d’appartements que l’année écoulée.

Et sur le même segment, les villes de Témara, Nador et Kenitra ont connu une hausse de prix d’en moyenne +50%, ainsi qu’une baisse d’en moyenne -31% sur les villes de Salé et Bouznika. «Globalement, entre la période mai-août 2021 et mai-août 2020, il y a eu une augmentation de +106,8% sur la demande, et sans surprise, c’est la région du Nord qui est particulièrement prisée», poursuivent les auteurs de l’enquête. La demande d’appartements pour la ville d’Agadir a évolué de +40% par rapport à l’année précédente. Le même indicateur a été estimé à +76% pour la ville de Casablanca et à +330% pour la ville de Tanger. Quant aux villas, la demande a évolué pour la ville d’Agadir de +45%, pour Marrakech de +190% et a diminué pour la ville de Casablanca de -84%. Bref, les Marocains semblent s’être bien adaptés à la crise sanitaire. En effet, selon l’étude, «49% des vacanciers marocains ont dû revoir leur destination pour se rendre dans un endroit sûr et 18% ont choisi de ne pas voyager».

Pour ce qui est des habitudes de voyage avant la crise sanitaire, 32% des personnes interrogées ont l’habitude de voyager 2 fois par an, 54% voyagent en famille et 50% choisissent 1 à 2 semaines comme durée du voyage.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *