Entrepreneuriat innovant : Un 1er Techshow maghrébin dédié aux startups signé 2M et inwi

Entrepreneuriat innovant : Un 1er Techshow maghrébin dédié aux startups signé 2M et inwi

La chaîne de télé 2M et l’opérateur inwi lancent, samedi 24 octobre, le premier Techshow maghrébin en prime time, dédié à l’entrepreneuriat innovant, sous le slogan «Qui va investir dans mon projet ? Spécial startups».

Présenté par Mehdi Boukhari, ce nouveau programme inclusif, qui repose sur un concept simple et mettant face à face des startups et des investisseurs en ce temps exceptionnel lié à la pandémie de Covid-19, s’inscrit dans «une longue tradition d’émissions de découverte de talents réalisées depuis longtemps et dans des domaines musical, culinaire, d’artisanat, …», a indiqué Salim Cheikh, directeur général de 2M, lors d’une visioconférence organisée, mardi 20 octobre, pour présenter les grandes lignes de cette nouvelle émission télévisée.

L’intervenant a fait part que la transformation digitale et l’innovation sont considérées parmi les mots clés de ce premier Techshow et que le contexte politico-économique actuel est favorable pour ce genre de programme alliant le divertissement et l’utilité publique. Ce nouveau rendez-vous de format international – qui met en avant l’engagement de 2M en faveur de l’accompagnement des porteurs de projets et de la dynamisation de l’écosystème entrepreneurial – «trouve parfaitement sa place dans notre grille de programmes», a dit M. Cheikh.

De son côté, Nadia Rahim, directrice Marque & Communication à inwi, a souligné l’importance du rôle joué par l’opérateur télécoms inwi en tant qu’accompagnateur de développement et la mise sur le marché de projets digitaux innovants via un soutien opérationnel et un suivi stratégique offerts aux entrepreneurs marocains. «L’innovation et le soutien à l’entrepreneuriat font partie de l’ADN d’inwi», a-t-elle dit. Mme Rahim a mis en avant l’intervention d’inwi dans le soutien aux startups digitales à différents stades de leur maturité (inspiration, incubation et croissance) ainsi que les programmes et actions menés en faveur de l’entrepreneuriat innovant. «C’est un travail de fond que nous menons depuis plusieurs années et grâce à des partenaires qui sont des experts dans le domaine», a-t-elle souligné.

Ce nouveau rendez-vous sera diffusée jusqu’au 29 décembre, sous forme de six primes visant à répondre à un réel besoin chez les jeunes entrepreneurs marocains. Les coulisses de sélection des 24 candidats en lice, ainsi que les étapes de leur préparation aux primes sont à découvrir à travers des capsules quotidiennes diffusées sur 2M. inwi accompagne, pour sa part, ce programme à travers une série de contenus digitaux spécialement conçus pour l’occasion et diffusée sur sa plateforme dédiée à l’entrepreneuriat «inwi innov».
Notons que cette nouvelle émission est l’adaptation du format japonais «Money Tigers», qui est adaptée et diffusée dans plus de 40 pays, notamment aux Etats-Unis sur NBC sous le nom de «Shark Tank», en Angleterre sur la BBC2 sous le nom de «Dragon’s Den» ou encore en France sur la chaîne M6 sous le nom de «Qui veut être mon associé ?». «Le programme est co-produit par l’association de deux acteurs aux compétences complémentaires. Smart Studio en tant que producteur audiovisuel et La Startup Factory en tant qu’acteur expert dans l’écosystème de l’innovation, du digital et des startups», selon les organisateurs.

«Qui va investir dans mon projet ? Spécial startups» permet de réunir, lors de chaque prime, les fondateurs d’une startup avec 5 investisseurs privés marocains appelés «business angels».
Entrepreneurs et gestionnaires d’entreprises à succès, ces investisseurs donneront une chance aux nouveaux talents et seront prêts «à investir de l’argent, du temps, des compétences et ouvrir l’accès à leurs réseaux professionnels pour les startups prometteuses. Les candidats pourront aussi compter sur le soutien de la Caisse centrale de garantie en tant que partenaire d’investissement, l’Agence du développement du digital et la Fédération marocaine des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring», précise-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *