Entrepreneuriat : Intelaka, un programme pour débrider le potentiel des jeunes

Entrepreneuriat : Intelaka, un programme pour débrider  le potentiel des jeunes

«Intelaka» comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

Pour lutter contre le chômage des jeunes, le Maroc veut favoriser la création d’entreprises. Pour ce faire, l’Etat a mis en place un dispositif afin de faciliter l’accès de cette catégorie aux financements nécessaires. Ainsi, le programme Intelaka a pu voir le jour. Baptisé programme intégré d’appui et de financement des entreprises, ce dispositif cible principalement les jeunes. Les conventions en rapport avec ce programme ont été signées en janvier 2020. Articulé autour de trois grands axes, ce programme a pour objectif de financer l’entrepreneuriat, de coordonner les actions d’appui et d’accompagnement de l’entrepreneuriat au niveau des régions et de garantir l’inclusion financière des populations rurales. «Intelaka» comporte plusieurs mesures destinées à contenir et à dépasser les difficultés qui entravent l’accès au financement des jeunes porteurs de projets et des très petites et petites entreprises.

Le programme porte sur deux produits de garantie et un produit de financement avec des taux préférentiels. Citons dans ce sens Damane Intelak apportant une garantie de 80% du crédit plafonné à 1,2 million de dirhams. Ce financement, qui peut être un crédit d’investissement ou de fonctionnement, est accordé à un taux fixe de 2%. Le deuxième produit de garantie n’est tout autre que «Damane Intelak Al Moustatmir Al Qaraoui», réservé au monde rural. Ce produit apporte une garantie de 80% du crédit plafonné à 1,2 million de dirhams. Il est par ailleurs octroyé à un taux fixe de 1,75%. Par ailleurs le produit de financement «Start TPE» est destiné à financer les besoins en fonds de roulement liés à des crédits bancaires à moyen et long termes de 300.000 dirhams maximum, garantis par l’un des deux premiers produits. Il consiste en un prêt d’honneur de 50.000 dirhams accordé sans intérêts ni exigences de sûreté, remboursable en une seule fois après une franchise de cinq ans maximum. Les responsables comptent poursuivre les même efforts au cours des prochaines années. Dans ce sens, la note de cadrage de la loi de Finances 2022 identifie 4 priorités phares.

On cite dans ce sens la consolidation des bases de la relance de l’économie nationale, le renforcement des mécanismes d’intégration et de progrès dans la généralisation de la protection sociale, le renforcement du capital humain ainsi que la réforme du secteur public et la consolidation des mécanismes de gouvernance. S’agissant de la première priorité, l’accent sera mis sur la poursuite des efforts du gouvernement en vue de redynamiser les secteurs productifs et améliorer leur capacité à créer des emplois et de la valeur ajoutée. Ceci passe par la poursuite de la mise en œuvre du Fonds Mohammed VI pour l’investissement et le financement de projets dans le cadre du partenariat public-privé. Il est également question de porter sur l’encouragement de l’entrepreneuriat et la poursuite du programme «Intelaka» qui bénéficierait d’une nouvelle dynamique dans le cadre de la coopération avec l’ensemble des partenaires.

Il faut dire que les chiffres récents concernant Intelaka sont encourageants. Au cours de 2020, il a permis l’octroi de 15.085 crédits garantis à près de 12.500 entreprises. Les produits du programme, à savoir «Damane Intelak», «Intelak Al Moustatmir Al Qaraoui» et «Start-TPE», ont réussi à totaliser un volume de crédits de près de 2,8 milliards de dirhams (MMDH), alors que le monde rural a capté 20% des projets financés. Majoritairement destinés à l’investissement (80%), ces crédits garantis ont profité au commerce et à la distribution (25%), à l’agriculture (14%), à l’industrie (13%) et aux services (13%). Quant au nombre d’emplois à pourvoir, il est estimé à près de 39.000 postes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *