Entrepreneuriat : La Banque populaire et Attijariwafa bank soutiennent l’Initiative Souss-Massa

Entrepreneuriat : La Banque populaire et Attijariwafa bank soutiennent l’Initiative Souss-Massa

Une convention de partenariat a été signée récemment entre Banque populaire et Attijariwafa bank Initiative Souss-Massa (ISM) pour soutenir l’entrepreneuriat dans la région.


Paraphées d’une part par Mohamed El Haimer, président du directoire de Banque populaire Centre Sud, et Othmane Boudhaimi, directeur régional d’Attijariwafa bank Sud Ouest, et d’autre part par Mohamed El Mouden, président de l’Initiative Souss-Massa, ces deux conventions démontrent l’engagement de ces deux établissements bancaires à soutenir les jeunes porteurs de projets au niveau de la région Souss-Massa, notamment les activités productives génératrices de revenus et créatrices d’emplois.
Les deux conventions établissent un cadre de coopération et de partenariat entre ces deux acteurs du financement bancaire et l’Initiative Souss-Massa afin de créer une dynamique de partage d’expertise, rapprocher ces deux banques de cette instance régionale pour accompagner les jeunes porteurs de projets, et également créer une synergie entre tous les intervenants dans le domaine de l’entreprenariat.

Notons qu’en chiffres, ISM a contribué depuis son lancement à la création de plus de 674 projets et qui ont engendré 2.199 emplois directs et ce pour un investissement global de 86 millions DH dont 27 millions DH de crédit débloqués par celle-ci.

Pour rappel l’ISM est une association de prêt d’honneur «prêt sans intérêts et sans garantie» inspirée de l’expérience française des plates-formes d’initiatives locales fédérées sous le nom d’Initiative France qui s’impose aujourd’hui comme premier intervenant dans l’appui à la création d’entreprises en France avec 230 plateformes se trouvant sur la quasi-totalité du territoire, ce réseau crée aujourd’hui plus de 16.000 entreprises, qui génèrent 3.7000 emplois par an. Pour bénéficier des crédits débloqués par cette initiative pionnière au niveau national, les candidats peuvent s’inscrire directement auprès du siège d’ISM ou des agences de l’Anapec pour passer des entretiens individuels.

Une première présélection des dossiers de demande de prêt est effectuée par les conseillers sur la base des dossiers présentés. Les candidats présélectionnés sont convoqués par la suite pour des entretiens plus approfondis avec les conseillers d’ISM. Ces entretiens débouchent sur les projets sélectionnés, qui feront l’objet d’accompagnement par les conseillers d’ISM et ses partenaires jusqu’au passage devant le comité d’agrément qui décidera de l’octroi ou non du prêt d’honneur.
Les candidats bénéficient d’un cycle de formation comportant une dizaine de modules, tous liés à l’entreprise et son environnement. L’objectif des formations est de développer les connaissances et le savoir-faire des créateurs d’entreprises.
Les prêts d’honneur peuvent être donnés aux personnes désireuses de créer une entreprise individuelle personne physique, mais aussi aux personnes désireuses de créer une société personne morale. Dans ce dernier cas de figure, le prêt est octroyé à la personne, et non à la société.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *