Essaouira : Lancement de «Mogagreen», un projet écologique à forte valeur ajoutée

Essaouira : Lancement de «Mogagreen», un projet écologique  à forte valeur ajoutée

«Mogagreen», un projet écologique à forte valeur ajoutée, a été lancé, samedi à Essaouira, avec pour finalité ultime de faire de la Cité des Alizés la ville africaine avec zéro déchets recyclables arrivant aux décharges à l’horizon 2030.
Lancée lors d’une rencontre rehaussée par la participation d’André Azoulay, conseiller de SM le Roi et président-fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, du gouverneur de la province, Adil El Maliki, ainsi que des représentants des partenaires et de divers acteurs publics et privés, cette nouvelle initiative est le fruit d’une intelligence collective et d’une action concertée de plusieurs opérateurs et entreprises.
La philosophie de ce projet consiste en l’alignement sur les stratégies de développement durable, la réduction de l’empreinte carbone au sein de la ville, la création d’emplois verts, l’insertion sociale, la valorisation et la dignification, la consécration de la démarche participative et éco-citoyenne et la création d’un modèle économico-durable, susceptible d’être dupliqué à l’échelle africaine. Ce projet cible des générateurs de déchets à la source (20.000 foyers, 20 établissements scolaires et 300 professionnels) et ambitionne la promotion de l’image d’Essaouira comme cité innovante et durable, l’engagement des habitants dans une démarche éco-responsable, la création d’une communauté de recycleurs et de 50 emplois directs, la mise en place d’une plate-forme de tri secondaire et de prétraitement ainsi que l’implémentation d’un modèle innovant et technologique pour la gestion et la valorisation des déchets, à même d’être dupliqué sur les plans régional, national et continental.

S’exprimant à cette occasion, M. El Maliki a indiqué que le noyau dur du potentiel que recèle la province d’Essaouira demeure le patrimoine, la diversité culturelle et l’histoire qui font l’ADN de cette partie du territoire national, mettant également en lumière la richesse côtière, l’écosystème arganier et l’art de l’hospitalité et du partage qui caractérisent la province. Et d’enchaîner que le projet «Mogagreen» s’inscrit dans cette logique et dans cet état esprit, en ce sens qu’il s’agit d’une initiative de «partage d’expériences», soulignant que ce projet «jouit de toutes les chances et des atouts pour réussir, être partagé et dupliqué dans d’autres régions du Royaume».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *