Événements catastrophiques : La ligne de précaution de 275 millions de dollars enclenchée

Événements catastrophiques : La ligne de précaution de 275 millions de dollars enclenchée

Le Maroc et la Banque mondiale officialisent leur contrat

La ligne de précaution pour faire face aux événements catastrophiques est officiellement octroyée au Maroc. Le dispositif annoncé par la Banque mondiale en décembre dernier a été officialisé jeudi à Rabat. Ainsi, l’accord relatif à la politique de développement avec option de tirage différé pour les risques liés aux catastrophes naturelles a été signé conjointement par Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration et Jesko Hentschel, directeur du département Maghreb et Malte de la Banque mondiale.

Cette ligne de précaution porte sur un montant de 275 millions de dollars. Ce mécanisme constitue, en effet, une garantie pour le Maroc et ce en cas de survenance d’un évènement catastrophique. «Cette ligne intervient dans le cadre de la structuration du système qui gère les événements catastrophiques dans le pays, à travers la mise en place d’un régime de couverture des conséquences d’événements catastrophiques, entré en vigueur le 1er janvier 2020», explique à cet effet le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration. Et de préciser que «ce régime qui couvre l’ensemble de la population marocaine se compose d’un volet assurantiel au profit des personnes titulaires d’un contrat d’assurance et d’un volet allocataire au profit des personnes ne disposant pas de couverture, qui vont bénéficier du Fonds de solidarité contre les événements catastrophiques». Se référant au ministre de tutelle, les 275 millions de dollars objet de la ligne de précaution viendront compléter la contenance du fonds de solidarité contre les événements catastrophiques. Ce fonds est alimenté par le budget de l’État à hauteur de 800 millions de dirhams.

Du côté de la Banque mondiale, Jesko Hentschel a souligné que cette ligne de précaution représente une assurance pour le Maroc contre les événements catastrophiques. «La Banque mondiale apporte son appui au Maroc pour faire face aux risques futurs liés aux catastrophes naturelles compte tenu des changements climatiques, chose qui est très importante pour le devenir du pays», assure-t-il. Rappelons que Jesko Hentschel s’est félicité, en marge de la signature de l’accord, de la qualité et la diversité des relations de coopération entre le Royaume et l’institution financière internationale.

Le directeur du département Maghreb et Malte de la Banque mondiale a salué, par la même occasion, les efforts déployés par le Royaume au niveau institutionnel pour la couverture et la gestion des conséquences d’événements catastrophiques, citons à ce propos la création du fonds de solidarité dédié à cette fin. Rappelons qu’aux termes des conditions du prêt, la ligne de crédit pourra être décaissée à tout moment dans un délai de trois ans, qui pourra être renouvelé à quatre reprises pour couvrir une période totale de 15 ans.

Une commission initiale égale à 0,5 % du montant du prêt sera versée à la signature de l’accord de financement, à laquelle s’ajoutera le paiement d’une commission de renouvellement de 0,25 % pour chaque extension éventuelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *