Exportations agricoles : 39,5 milliards DH générés entre 2019-2020

Exportations  agricoles : 39,5  milliards DH générés entre 2019-2020

Le ministre de tutelle dévoile des indicateurs probants

Les exportations agricoles toujours sur un trend haussier. Le bilan dressé au titre de la campagne 2019-2020 confirme cette tendance positive. Malgré les contraintes sanitaires et climatiques ayant marqué cette saison, le secteur continue d’afficher de belles performances à l’export. Une dynamique tirée par la poursuite de l’activité agricole dans les différentes unités de conditionnement et de transformation. A cet effet, une valeur de 39,5 milliards de dirhams a été générée, soit des exportations en hausse de 8% par rapport à l’année 2018 et un pic de 130% si l’on compare cette performance à celle atteinte en 2010. Ces chiffres ont été révélés par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors de son passage, lundi 12 octobre, à la Chambre des représentants. En réponse à une question centrale sur «les préparatifs pour faire réussir la saison agricole actuelle à la lumière de la propagation de la pandémie de Covid-19», le ministre de tutelle a passé en revue des indicateurs probants des différentes filières agricoles. Détails.

Les filières performent

Les exportations des légumes ont enregistré un volume de 1,416 million de tonnes au cours de la saison 2019-2020 contre 1,266 million de tonnes une saison plus tôt. Elles se sont inscrites en hausse de 12% par rapport à la saison 2018-2019. Les exportations de tomates ont connu, pour leur part, une progression de 5%. Elles sont passées de 539 mille tonnes en 2018-2019 à 567.000 tonnes au cours de la campagne 2019-2020. Par ailleurs, le volume des exportations des fruits rouges frais s’est élevé à 89.000 tonnes affichant une progression de 22% par rapport à la saison précédente. Le volume d’exportation de la pastèque s’est également consolidé. Il s’est apprécié de 44% pour se situer autour de 241.000 tonnes contre 16.000 tonnes la saison passée. S’agissant des exportations d’agrumes, le ministre de l’agriculture a indiqué qu’elles devraient enregistrer de nouveaux horizons sur les marchés mondiaux. Et pour cause : l’offre des principaux concurrents du Maroc reste jusque-là relativement limitée.

De belles perspectives pour la campagne actuelle

La tutelle augure de belles perspectives pour la campagne agricole 2020-2021. Les exportations de produits alimentaires agricoles devraient afficher sur ce cap une hausse de 10%. Il est, également, prévu que les agrumes réalisent une augmentation de 29% par rapport à la campagne précédente, et ce dans la mesure où l’augmentation de la production des nouveaux plants d’agrumes a permis, dans le cadre du Plan Maroc Vert, d’accroître la production au cours de cette campagne. Aussi, la tutelle table sur une production record des dattes au titre de l’actuelle campagne. Elle devrait s’améliorer de 4% par rapport à la campagne précédente et ce à la faveur de l’impact positif des conditions climatiques.

S’agissant du déroulement de la campagne agricole actuelle, Aziz Akhannouch a fait observer lors de son intervention qu’elle s’accompagnera de quantités abondantes de semences sélectionnées et ce en dépit des contraintes climatiques défavorables qu’a connues le Maroc au cours de la campagne précédente. Il est à préciser que le rythme de mise en œuvre du programme prévu pour cette saison est rassurant. L’objectif étant de garantir l’approvisionnement des points de vente en qualités suffisantes à même de répondre aux besoins des agriculteurs en semences.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *