Exportations : Plus de 260 milliards de dirhams à fin octobre 2021

Exportations : Plus de 260 milliards  de dirhams à fin octobre 2021

Elles s’inscrivent en hausse de 20,7%

La progression de la facture énergétique est due à la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils. Ces derniers se sont accrus à fin octobre de 9,2 milliards de dirhams suite à l’accroissement de 34% des prix.

La facture énergétique ressort un peu salée à fin octobre. Elle s’est en effet consolidée de 17,7 milliards de dirhams au titre du dixième mois de l’année marquant ainsi une amélioration de 43,1% par rapport à la même période de l’année précédente. C’est ce que l’on peut relever des derniers indicateurs de l’Office des changes. La progression de la facture énergétique est en effet due à la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils. Ces derniers se sont accrus à fin octobre de 9,2 milliards de dirhams suite à l’accroissement de 34% des prix. Cette hausse est par ailleurs conjuguée à l’élévation des quantités importées. Elles se sont appréciées de 10,7% par rapport au volume observé à la même période de l’année passée. «Les importations de ces produits à fin octobre 2021 demeurent, toutefois, inférieures à celles affichées durant la même période en 2018 et 2019», commente l’Office des changes à cet effet. Sous un angle plus large, les achats du Maroc à fin octobre se sont élevés à 424,32 milliards de dirhams, en hausse de 22,9% par rapport à octobre 2020.

Cet accroissement fait suite à la hausse des achats de la totalité des groupes de produits. Outre les produits énergétiques, on relève une consolidation de 24,43 milliards de dirhams des importations des produits finis de consommation ainsi qu’une hausse de 17,46 milliards de dirhams des achats des demi-produits.
En ce qui concerne les exportations, l’Office des changes laisse apparaître une hausse de 20,7%, soit une valeur de l’ordre de 260,15 milliards de dirhams. En valeur, cette hausse se traduit par un additionnel de 44,55 milliards de dirhams comparé aux expéditions de la même période de l’année précédente. «Cet accroissement concerne les exportations de l’intégralité des secteurs, essentiellement le secteur des phosphates et dérivés, celui de l’automobile et du textile et cuir», peut-on relever de l’Office des changes. A fin octobre 2021, le Maroc a exporté 61,16 milliards de dirhams de phosphates et dérivés réalisant ainsi un additionnel de 19,61 milliards de dirhams en une année (47,2%).

Une évolution qui s’explique par l’accroissement de 12,26 milliards de dirhams des ventes des engrais naturels et chimiques dû à l’effet prix en hausse de 59,8%. Le secteur automobile a pour sa part réalisé un chiffre à l’export en hausse de 12,4%. Les exportations du secteur ont atteint à fin octobre une valeur de l’ordre de 66,22 milliards de dirhams, en accroissement de 7,31 milliards de dirhams. Pour ce qui est du textile et cuir, il s’érige au titre du dixième mois de l’année en tant que quatrième secteur exportateur.
Les ventes réalisées dans ce sens s’élèvent à 30,26 milliards de dirhams, en hausse de près de 5 milliards de dirhams. Les exportations du secteur agriculture et agroalimentaire ressortent en amélioration de 9,1% gagnant ainsi 4,67 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année passée. Toutefois, l’évolution différenciée entre les importations et les exportations accentue le déficit commercial. Un creusement de 26,6% a été observé à fin octobre portant ainsi le manque à gagner à 164,17 milliards de dirhams.

Quelques indicateurs en vrac

* Les voyages : Un solde excédentaire quasiment stable a été observé au dixième mois de l’année, soit 0,6% par rapport à octobre 2020. Si l’on compare cette évolution à octobre 2019, l’excédent de la balance voyage s’inscrirait en baisse de 59,6%. Notons que les recettes voyages se sont élevées à 28,53 milliards de dirhams contre 28,74 milliards de dirhams en octobre 2020 et 67,02 milliards de dirhams à la même période 2019.

* Recettes MRE : Les envois de fonds des Marocains du Monde ont atteint au titre des dix premiers mois de l’année les 79,65 milliards de dirhams, en hausse de 43,3%. Ils se sont ainsi consolidés de 24,06 milliards de dirhams par rapport aux transferts réalisés à la même période de l’année précédente.

* Investissements directs étrangers : Octobre 2021 a été marqué par un redressement du flux net des investissements directs étrangers qui avoisine les 15,47 milliards de dirhams. Une progression de 14,8% a été relevée dans ce sens gagnant ainsi près de 2 milliards de dirhams comparé à la même période de l’année. Une évolution qui selon l’Office des changes est attribuable à la hausse de 12,6% des recettes contre une évolution de 9,1% des dépenses.

* Investissements directs marocains à l’étranger : Ces investissements se sont situés autour de 13,95 milliards de dirhams à fin octobre 2021 se situant à cet effet au plus haut niveau atteint durant la même période des cinq dernières années. Ils ont ainsi affiché une hausse de 7,66 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. En parallèle, les cessions ont diminué de 9,6% pour revenir à 10,72 milliards de dirhams à fin octobre 2021.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *