Exportations : Près de 55 MMDH de ventes de phosphates à fin septembre

Exportations : Près de 55 MMDH de ventes de phosphates à fin septembre

Marquant une progression de 44,6% par rapport à l’année précédente

Bien que la totalité des secteurs aient affiché une bonne dynamique à l’export à fin septembre, les ventes des phosphates et dérivés ont réalisé la plus forte progression observée au titre de cette période. Un accroissement de 44,6% a été relevé dans ce sens enregistrant un additionnel de l’ordre de 16,9 milliards de dirhams par rapport à la même période de l’année précédente. A cet effet, les expéditions du secteur se sont élevées à 54,82 milliards de dirhams contre 37,91 milliards de dirhams générés au cours des neuf premiers mois de l’année précédente. C’est ce que l’on peut relever des derniers indicateurs des échanges extérieurs publiés par l’Office des changes. La performance observée résulte, selon l’Office, de l’accroissement de 10,51 milliards de dirhams des ventes des engrais naturels et chimiques suite à l’effet prix en hausse de 56,5%.

L’Office fait savoir par ailleurs que les quantités exportées de ce produit restent quasiment stables comparé à une année auparavant. En termes de performance, le secteur de l’automobile arrive en deuxième position réalisant sur les 9 premiers mois 2021 des exportations additionnelles de l’ordre de 8,22 milliards de dirhams, soit une variation positive de l’ordre de 16,4% en glissement annuel. A cet effet, les exportations automobiles dépassent le seuil des 58 milliards de dirhams alors qu’elles se positionnaient autour de 50,11 milliards de dirhams une année auparavant. Une évolution qui s’explique par la hausse de 22,4% des ventes du segment de la construction et de 7,7% de celles du câblage. S’agissant des voitures de tourisme, les unités exportées ont affiché un redressement de 16,6% atteignant ainsi un volume de 244.156 voitures contre 209.311 voitures expédiées à fin septembre 2020.

Le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire s’érige en tant que troisième secteur exportateur à fin septembre 2021. Son chiffre d’affaires à l’export s’est consolidé de 4,5 milliards de dirhams (+10%) pour atteindre les 49,77 milliards de dirhams au titre des 9 premiers mois de l’année. Les exportations du textile et cuir ressortent à 26,43 milliards de dirhams, en hausse de près de 20%. L’Office des changes indique dans ce sens que ces exportations restent en deçà de celles réalisées durant la période allant de 2017 à 2019. Notons que les exportations marocaines, tous secteurs confondus, ont atteint à fin septembre une valeur globale de l’ordre de 230,43 milliards de dirhams, en amélioration de 41,67 milliards de dirhams (+22,1%). Toutefois, la balance commerciale continue de pencher en faveur des importations. Ces dernières se sont établies à 382,27 milliards de dirhams, en progression de 72,56 milliards de dirhams. A cet effet, le déficit commercial affiche un creusement de 25,5% au titre des 9 premiers mois se situant ainsi à 151,840 milliards de dirhams à fin septembre. Le taux de couverture ressort pour sa part à 60,3%.

Des indicateurs en vrac

• Les voyages affichent un solde excédentaire en baisse de 6,7% perdant 1,23 milliard de dirhams en glissement annuel. Un ralentissement dû au repli de 6,1% des recettes voyages (24,73 MMDH) et une baisse de 4,7% des dépenses (7,6 MMDH).
• Les transferts des MRE ont atteint à fin septembre les 71,88 milliards de dirhams, en amélioration de 42,5% par rapport à la même période de l’année précédente gagnant ainsi sur l’année 21,42 MMDH.
• Les investissements directs étrangers ont vu leur flux net atteindre les 14,18 MMDH, en progression de 16,2% comparé à la même période de l’année précédente. Les recettes générées dans ce sens affichent une progression de 2,67 MMDH beaucoup plus importante que les dépenses (+ 695 millions DH)
• Les investissements directs marocains à l’étranger se situent par ailleurs à leur plus haut niveau atteint durant les 5 dernières années. Ils ressortent à 13,13 MMDH à fin septembre marquant ainsi une hausse de 7,5 MMDH. Les cessions portent pour leur part sur une valeur de 10,23 MMDH, en progression de 7,65 MMDH par rapport à l’année précédente.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *