Face à l’accélération du digital : Système d’information : L’impératif de s’adapter à l’ère du temps

Face à l’accélération du digital : Système d’information : L’impératif  de s’adapter à l’ère du temps

les baisses de budget les plus importantes ont principalement touché les petites et moyennes entreprises. Elles concernent plus globalement celles qui disposent de 10 à 249 salariés.

Au Maroc la crise sanitaire a indéniablement accéléré l’adoption du digital par les directions des systèmes d’informations (DSI). La sécurité de réseaux et l’accès au système d’information à distance ont été les principaux chantiers à améliorer durant cette période. Afin d’assurer la continuité des activités les DSI marocaines sont passées à la vitesse supérieure ce qui implique une gestion plus agile de la dépense IT tout en gardant le cap sur les projets stratégiques. L’utilisation des technologies s’avère aussi plus efficace que jamais. Le choix de leur adoption au sein d’une structure est un critère majeur de développement d’une organisation.

Dépenses IT
Dans une récente étude des DSI au Maroc intitulé : «La DSI face à l’accélération du digital : entre impératifs d’urgence et nécessité d’adaptation», près d’un tiers des entreprises déclare que leur budget annuel moyen se situe entre 500.000 DH et 1 million DH. Cette enquête réalisée par Dell Technologies auprès de 100 entreprises indique que cette tendance varie en fonction de la taille de l’entreprise et du secteur d’activité. Bien évidemment, plus la taille tend à augmenter plus le budget augmente. Ce baromètre explique qu’en 2020 suite à la crise sanitaire 36% des entreprises envisagent de garder leurs budgets IT, 28% d’entres elles comptent dépenser plus alors que 35% prévoient de serrer leurs budgets. Seule 1% était dans l’incertitude de savoir si leur budget allait changer. Il s’avère dans ce sens que les baisses de budget les plus importantes ont principalement touché les petites et moyennes entreprises. Elles concernent plus globalement celles qui disposent de 10 à 249 salariés. Par ailleurs, 68% des acteurs du secteur financier, industriel, de distribution, et d’enseignement ont maintenu ou hausser leur investissement IT durant la même période contrairement au prévisions.

L’agilité des DSI conduit à la hausse de productivité
Lors de la période du confinement le télétravail a été fortement bien accueilli par les collaborateurs au sein des entreprises en raison de tous les avantages qu’il présente aussi bien en termes de productivité que d’efficacité. Ce mode de travail demande néanmoins une certaine flexibilité et adaptation pour les managers dans la gestion de leurs équipes. «La transformation numérique suppose aussi de relever des défis organisationnels et culturels. Bien qu’il ait été rarement appliqué avant la crise, le cas d’usage du télétravail semble une réussite au Maroc. Il souligne par ailleurs l’agilité des DSI à mettre en place des outils adaptés pour collaborer en distanciel. Le télétravail met aussi le doigt sur le besoin d’implication des managers et de visibilité plus forte de leur leadership afin de pousser à l’adoption du numérique et au changement culturel qui en découle», relève ladite étude.

Gouvernance et investissement IT : Le tandem gagnant
Une entreprise qui réussit est une entreprise qui est doté de structures de gouvernance en phase avec les transformations que connaît le monde et le contexte dans lequel elle évolue. Dans le cadre de cette étude, on notera que près de 43% des personnes interrogées se disent appuyer leur gouvernance suivant une structure hybride, c’est-à-dire où la DG et la DSI collaborent mutuellement pour décider des investissements IT futur. Autre structure identifiée par l’enquête : 26% des répondants dévoilent une structure où la DG assume elle-même ces décisions et sans intervention de la DSI. Une troisième configuration se présente où la DG, la DSI et la DAF (Direction administrative et financière) collaborent ensemble sur ce sujet, selon 17% des personnes questionnées. Le reste des répondants estime que la DSI est mobilisée comme principal décisionnaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *