EconomieUne

Feuille de route du tourisme : Le premier contrat d’application régional acté

Une avancée importante dans l’exécution de la feuille de route, et ce dans un contexte positif marqué par une croissance de 23 % des arrivées touristiques de Fès en 2023 par rapport à 2022.


C’est à Fès-Meknès que le coup d’envoi de la déclinaison territoriale de la vision touristique a été donné. Il a été procédé mardi à la signature du contrat d’application de la région conformément aux dispositions de la feuille de route du tourisme. Cette signature intervient en marge de la visite de Fatim-Zahra Ammor, ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, dans la ville de Fès. Selon la tutelle, elle représente une avancée importante dans l’exécution de la feuille de route, et ce dans un contexte positif marqué par une croissance de 23 % des arrivées touristiques de Fès en 2023 par rapport à 2022. «Le contrat d’application Fès-Meknès englobe plusieurs projets importants, incluant un projet locomotive, des initiatives d’animation, des développements d’hébergement, un plan marketing et aérien dédié, ainsi que des projets transverses», indique le département du tourisme dans un communiqué.

Et de préciser : «Une fois réalisés, ces projets valoriseront significativement l’offre touristique de la région, en vue d’atteindre l’objectif ambitieux de 800.000 touristes à l’horizon 2026 ». Outre la signature du contrat d’application régional de la vision touristique, la visite de Mme Ammor à Fès a été une occasion de lancer plusieurs chantiers dans l’artisanat, notamment l’inauguration de l’Institut spécialisé des arts traditionnels (ISAT) de Fès, fruit d’un projet de réhabilitation et d’extension dans le cadre du programme Charaka du Millennium Challenge Corporation (MCC).

A cela s’ajoute également le lancement de la formation des jeunes autistes dans le domaine de la poterie et de la céramique, ainsi que la remise de certificats des marques collectives de certification pour les métiers de la poterie «Madmoun» et du zellige «Zellige Fès» aux artisans de la ville de Fès. La ministre a également visité le Centre de formation et de qualification dans les métiers de l’artisanat Al Batha. Une occasion pour souligner le rôle crucial de cette structure dans la formation de plus de 6.500 apprentis à date. Fatim-Zahra Ammor s’est également rendue au Complexe de l’artisanat/Palais des Congrès de Fès, récemment réhabilités, où deux accords ont été signés avec l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, portant sur la collaboration dans la recherche, la formation technique et la formation en langues étrangères au profit des artisans. À cette occasion, un groupe d’artisans de la région a été décoré de Wissams royaux, accordés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de cette catégorie de ses fidèles sujets.

Articles similaires

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

EconomieUne

Efficacité énergétique dans l’industrie : La deuxième phase du projet AEEIM de l’ONUDI lancée

Cette nouvelle étape se distingue par la mise à disposition d’une offre...

EconomieUne

Protection des zones oasiennes : M. Sadiki met en exergue l’expérience marocaine

Selon le ministre, le Maroc a adopté une stratégie nationale intégrée adossée...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux