EconomieUne

Feuille de route stratégique du secteur du tourisme à horizon 2026 : Le programme de renforcement du capital humain sur les rails

La feuille de route vise notamment à attirer 17,5 millions de touristes à horizon 2026.

La formation et le renforcement du capital humain font partie des six leviers stratégiques transverses nécessaires pour soutenir la feuille de route stratégique du secteur du tourisme à l’horizon 2026.

La mise en œuvre de la feuille de route stratégique du secteur du tourisme à l’horizon 2026 se poursuit à pas sûrs. Pas plus tard que mardi dernier, il a été procédé au lancement du programme de renforcement du capital humain. Le coup d’envoi a été donné de la Cité des métiers et des compétences de Tamesna couronnant ainsi le lancement de ce dispositif initié par le ministère du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, en partenariat avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et la Confédération nationale du tourisme (CNT). Le programme a pour objectif d’accompagner la feuille de route stratégique du secteur du tourisme, qui vise notamment à attirer 17,5 millions de touristes à horizon 2026 et créer 200.000 emplois directs. En effet, la formation et le renforcement du capital humain font partie des six leviers stratégiques transverses nécessaires pour soutenir la feuille de route stratégique du secteur du tourisme à l’horizon 2026.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, la ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a indiqué que «cette convention signée avec l’OFPPT va nous permettre de développer trois programmes d’excellence, de formation de compétences hautement qualifiées et de formation d’excellence avec des écoles hôtelières de renommée mondiale». Ce programme, a-t-elle dit, permettra de relever la qualité des services marocains, d’atteindre les standards internationaux et de préparer le pays à l’accueil de la Coupe du monde 2030 dans les meilleures conditions. Pour sa part, la directrice générale de l’OFPPT, Loubna Tricha, a tenu à remercier le ministère pour avoir impliqué l’OFPPT dans la réalisation de cette ambitieuse feuille de route du secteur du tourisme, considéré comme un secteur à la fois stratégique et pourvoyeur d’emplois attractifs pour les jeunes.

Elle a, dans ce sens, fait savoir que ce programme inclut trois projets complémentaires, dont le premier, baptisé « Cap Excellence», porte sur la création d’un mode de gouvernance en cogestion pour une douzaine des établissements sectoriels, avec les professionnels du secteur. Le 2eme projet porte sur la formation de 9.000 cadres en «Middle management » à l’horizon 2026, avec 2.000 depuis 2023, a-t-elle poursuivi, ajoutant que le 3ème programme consiste au développement et à la mise en place d’une offre de formation continue avec un niveau et une exigence d’excellence. Pas moins de 55 profils seront adressés à travers ce programme, a-t-elle dit, soulignant que la nouvelle offre de formation de l’OFPPT, ayant bénéficié d’une nouvelle ingénierie depuis 2019, répond, d’ores et déjà, à 44 profils cibles avec des programmes d’actualité. Rappelons que le Programme de renforcement du capital humain vise, dans ce sens, la mise en place de 3 programmes baptisés respectivement «Programme CAP Excellence-Tourisme», «Programme de formation de Middle Managers (TS)» et «Programme de formation continue d’excellence».

Articles similaires

ActualitéUne

Diplomatie: La France propose au Maroc un partenariat « d’avant-garde » pour les 30 ans

La France veut un partenariat avec le Royaume sur le long terme....

AutreEconomieUne

Loi de Finances 2024 : Les nouvelles dispositions fiscales expliquées aux opérateurs du Nord

La réforme de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) constitue l’une...

Economie

Créativité : SoGé révèle à Casablanca les 3 lauréats de la compétition Kayn L’Flow

SoGé, une banque 100% en ligne, a dévoilé, jeudi dernier à Casablanca,...

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus