«Fez Smart Factory», un écosystème de l’industrie 4.0 voit le jour

«Fez Smart Factory», un écosystème de l’industrie 4.0 voit le jour

Portant sur un financement prévisionnel de 104 millions de dirhams

Le projet «Fez Smart Factory» sera présenté la semaine prochaine aux acteurs concernés. Une rencontre sera organisée, dans ce sens, sous l’initiative du consortium du projet composé par l’Université Euromed de Fès (UEMF), le Conseil de la région, la CGEM Fès-Taza et la Société Alten Delivery Center. Bénéficiant du soutien du Fonds des zones industrielles durables (Fonzid), suite à un appel à projets concurrentiel lancé conjointement par le MCA-Morocco et le ministère de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, le projet «Fez Smart Factory» vise à développer une zone industrielle durable pour répondre aux besoins d’amélioration de la productivité industrielle et des performances environnementales et sociales, et ce par la mise à profit des concepts de l’industrie 4.0. Il s’agit d’un projet pilote au niveau national dont le suivi est assuré par un comité de pilotage présidé par l’Agence MCA-Morocco et le ministère de l’industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique et qui comprend entre autres le CRI de la région et le département de l’environnement.

Portant sur un montant prévisionnel de près de 104 millions de dirhams, Fez Smart Factory (FSF) est composé d’espaces dédiés aux services de transfert de technologie, d’ingénierie, d’innovation et de R&D, d’une usine modèle 4.0 et de lots industriels pour l’installation d’usines 4.0. Le projet vise, en effet, à mettre en place un noyau d’usines intelligentes à travers l’accompagnement de porteurs de projets et de start-ups bénéficiant de services d’ingénierie et de R&D de FSF, ainsi que de son usine modèle, pour développer leurs usines 4.0 sur les lots industriels de FSF. Il est, également, question de mettre à profit l’écosystème FSF, à travers le Centre de valorisation de transfert et d’innovation technologique (CVTIT). Le but étant d’accompagner les unités industrielles existantes de la Région Fès-Meknès et du Maroc à optimiser leurs performances industrielles, environnementales et sociales en mettant à profit les concepts de l’industrie 4.0. Pour ce qui est du montage financier du projet, l’Agence MCA-Morocco accordera près de la moitié du budget global, soit une contribution de 51,82 millions de dirhams.

La contribution de l’UEMF (bénéficiaire de la subvention) représente un total de 31,85 millions de dirhams au moment où le Conseil de la Région Fès-Meknès s’engage à apporter un financement de 20 millions de dirhams. Les secteurs industriels ciblés par les activités de «Fez Smart Factory» sont en l’occurrence l’agroalimentaire, l’électrique/électronique, la mécanique/métallurgie, les énergies renouvelables, l’ingénierie digitale et intelligence artificielle et la confection textile et cuir. Notons que les bénéficiaires de «Fez Smart Factory» seront choisis sur concours parmi les secteurs précités.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *