Fibre optique : L’ONEE met à niveau le réseau de transmission

Fibre optique : L’ONEE met à niveau  le réseau de transmission

Une technologie de nouvelle génération sera installée

L’ONEE accélère le déploiement de la fibre optique. En effet, l’Office procède actuellement à la mise à niveau de ce réseau en mettant en place une technologie de nouvelle génération. L’appel d’offres pour la réalisation de cet objectif vient d’être lancé. Ce projet consiste à remplacer le réseau existant par un nouveau plus performant appelé MPLS-TP (profil de transport de commutation d’étiquettes multi-protocles) de capacité de transmission de 1 et 10 G suivant la structure du réseau, de la mise en place d’un outil de gestion et de supervision centralisé en mode redondé. Cette opération va s’accompagner de la formation et l’accompagnement des équipes de l’ONEE.

Des études d’ingénierie seront également effectuées par exemple sur le réseau de télé-délestage associé aux interconnexions Maroc-Espagne (30 liaisons), sur toutes les télé-protections du réseau 400 kV (26 lignes) ou encore sur le réseau de téléphonie de sécurité du réseau électrique national. En termes d’infrastructures, l’actuel réseau de fibre optique de l’Office est fondé entre autres sur des câbles installés sur des lignes électriques 400 kV, 225 ou 60kV.

Il faut dire que le dispositif de télécommunications de l’Office assure l’acheminement de différents types de services. Ces derniers se répartissent en services opérationnels (télé-conduite nationale, téléphonie de sécurité, télé-conduite régionale, protection et sauvegarde du réseau électrique, vidéosurveillance) et en services d’entreprises. «Le réseau de télécommunications fait partie intégrante de tout le réseau électrique. En effet, la conduite du réseau électrique, son exploitation et sa maintenance reposent sur l’utilisation d’un nombre d’informations et de données permettant d’apprécier l’état de ce réseau, de faire fonctionner des automatismes de protection et de sauvegarde du réseau ainsi que d’exécuter des actions directes sur les ouvrages électriques au moment opportun», explique l’ONEE. Dans ce schéma, on citera le centre de conduite national qui est une entité centrale chargée d’assurer la gestion du réseau électrique.

Ce processus ne peut être «assuré correctement qu’en s’appuyant sur une infrastructure télécoms fiable et pérenne qui permet de véhiculer toutes les informations nécessaires à la conduite d’un réseau électrique», indique la même source. A l’heure actuelle, le réseau de transmission par la fibre optique de l’ONEE se base sur la technologie appelée SDH (hiérarchie numérique synchrone). Il est télégéré depuis le network de l’ONEE-BE basé à Roches Noires via le système de gestion et de supervision délivré par le constructeur desdits équipements.

Par ailleurs, ce réseau de transmission par fibre optique est utilisé par l’ONEE pour transmettre des informations critiques pour la sécurité et la continuité de service du système électrique national. Parallèlement à ces services, ledit réseau sert aussi à raccorder les sites distants (usines et postes THT/HT par exemple) au réseau intranet de l’ONEE-BE. Il permet aussi d’acheminer les informations de la télérelève des compteurs d’un nombre de centrales de production pour les besoins de facturation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *