Filière poulpière : 26 mille tonnes pour la saison hivernale

Filière poulpière : 26 mille tonnes pour la saison hivernale

Selon la décision ministérielle 20/07 du 30 décembre, le quota global de poulpe pour la saison hivernale dans la zone comprise entre Sidi L’Ghazi et Cap Blanc qui débute ce 1er janvier et se poursuit jusqu’au 15 avril prochain est fixé à 26.000 tonnes, réparti sur les trois segments de pêche, à savoir 16.380 t pour le segment hauturier, 2.860 t pour le segment côtier et 6.760 t pour le segment artisanal à Dakhla.

Et ce conformément à la clef de répartition arrêtée par le plan d’aménagement du 12 avril 2004. Toutefois, la durée de cette campagne peut être révisée en fonction de l’évolution des indicateurs biologiques de cette pêcherie.
Alors qu’un quota non révisable accordé à la sous-unité 1 (Aftissat, Boujdour centre et Sidi L’Ghazi) est fixé à 2.800 tonnes, réparti en quota individuel entre les barques des trois sites de pêche par les services de la Délégation des pêches maritimes de Boujdour.
Le même document instaure une série de mesures pour assurer, entre autres, la préservation de cette ressource et le maintien de son exploitation de manière durable dans son écosystème et assurer une bonne gestion des flux du poulpe à l’échelle nationale, la reconstitution du stock du poulpe, ainsi que la sauvegarde des impacts socio-économiques de cette pêcherie.

Notons que plus de 5.706 t de poulpes, d’une valeur globale de plus de 394,39 millions de dirhams (MDH), ont été débarquées au niveau des villages de pêche artisanale dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, durant la dernière campagne d’hiver de pêche de ces céphalopodes qui a démarré le 1er janvier et pris fin le 15 avril 2020.
Selon les chiffres fournis par la Délégation des pêches maritimes à Dakhla, ces débarquements enregistrés au niveau des quatre villages de pêche de Lassarga, Labouirda, Ntirifet et Imoutlane correspondent à 99,77% du quota global (5.720 t) fixé pour le segment de la pêche artisanale pour cette campagne qui a duré 105 jours.

S’agissant de la répartition de ce quota par site, la même source fait savoir que plus de 2.166 t de poulpes, soit une valeur de plus de 168,38 MDH, ont été débarqués au village de pêcheurs Lassarga, plus de 1.382 t à Labouirda (90,33 MDH), plus de 1.631 t à Ntirifet (102,16 MDH) et 526 t à Imoutlane (33,51 MDH).
Le prix moyen du kg de poulpe aux halles de poissons dans les quatre villages de pêche varie entre 62 et 78 DH, précise la même source, ajoutant que quelque 3.083 barques de pêche artisanale opèrent au niveau des quatre villages de pêcheurs, dont 1.169 à Lassarga, 746 à Labouirda, 884 à Ntirift et 284 barques à Imoutlane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *