Finance : BMCE Bank of Africa clôture la 3ème édition à Tanger

Finance : BMCE Bank of Africa clôture la 3ème édition à Tanger

Cycle de conférences régionales sur la loi de Finances

Cet événement a pu mobiliser de centaines de participants à travers les huit villes sillonnées, notamment  Tanger, Oujda, Nador, Fès, Agadir, Marrakech, Casablanca et Rabat.

BMCE Bank of Africa a mis le cap, mardi 21 janvier, à Tanger, considérée comme dernière étape de sa tournée à travers le Maroc. Destinée à sa clientèle professionnelle et entreprise de la région du Nord, cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la troisième édition du cycle de conférences régionales sur la loi de Finances, dont les travaux ont été animés par les professionnels du groupe bancaire et d’experts- comptables de référence. Ce rendez-vous visait à «expliciter les particularités et dispositions de cette nouvelle loi de Finances et répondre à un certain nombre de questions relatives notamment à la contribution libératoire, que ce soit la reconduction sur la partie devises mais aussi sur la partie dirhams», a indiqué Omar Tazi, directeur général délégué en charge de la Banque au Maroc.

Le Groupe Bank of Africa s’est engagé, a poursuivi M. Tazi, dans de nouveaux programmes de soutien à la TPE et la PME, et ce conformément aux orientations émises lors du discours royal du 11 octobre 2019.

«Nous voulons ainsi être encore plus proches des TPE et des PME, de chefs entrepreneurs et de jeunes créateurs d’entreprise, et de leur apporter tout notre soutien, que ce soit en matière d’accompagnement et de formation, mais aussi et surtout en matière de financement», a-t-il souligné. Cette étape de Tanger vient d’avoir lieu, selon les organisateurs, après les sept séminaires réussis mobilisant plus de 600 participants à Oujda, Nador, Fès, Agadir, Marrakech, Casablanca et Rabat. «Ce genre de rendez-vous nous permet de nous rapprocher davantage à notre portefeuille relationnel et répondre aux différentes questions posées dans le cadre des amendements de la nouvelle loi de Finances», a affirmé le directeur régional de BMCE Bank of Africa au Nord Méditerranée, Fahim Idrissi, tout en soulignant l’importance de la région du Nord qui «connaît des projets d’infrastructures de taille et occupe l’intérêt de hautes instances décisionnelles à l’échelle nationale et même au niveau international». Intervenant à cette occasion, El Mehdi Fakir, expert-comptable et conseiller juridique et fiscal, chargé de l’animation de cette huitième étape, a qualifié la nouvelle loi des Finance 2020 de transitoire par excellence ayant fait de la mise en place des mécanismes de la protection sociale ainsi que le soutien de l’entreprise et de l’investissement parmi ses priorités. Il a poursuivi que cette nouvelle loi comporte plusieurs mesures visant à renforcer la confiance (avec les opérateurs et avec l’administration) et pour rééquilibrer la fiscalité au profit de l’entrepreneuriat.

Notons que depuis son lancement en 2017, le cycle de conférences régionales sur la loi de Finances a pu mobiliser plus de 1800 participants à travers les huit étapes régionales sillonnées par l’équipe BMCE Bank.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *