Finances locales : 33,7 milliards DH de ressources à fin octobre 2021

Finances locales : 33,7 milliards DH de ressources à fin octobre 2021

Elles se sont inscrites en hausse de 12,5%

La Trésorerie générale du Royaume dresse un nouveau bilan des finances locales. A fin octobre, les collectivités territoriales ont réalisé au dix premiers mois de l’année 2021 un excédent de 6,8 milliards de dirhams contre un excédent de 2,9 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente. Se référant à la TGR l’excédent généré à fin octobre 2021 tient compte d’un solde positif de 985 millions de dirhams dégagés par les comptes spéciaux et les budgets annexes.

A cet effet, les excédents globaux dégagés par les budgets des collectivités territoriales à fin octobre 2021 et des années antérieures ont atteint une disponibilité de 48,9 milliards de dirhams. Ils sont destinés à couvrir les engagements visés au titre des dépenses de fonctionnement et d’équipement. Par ailleurs, la situation provisoire des charges et ressources des collectivités territoriales et de leurs groupements laisse apparaître aux dix premiers mois de l’année 2021 une hausse des ressources de 12,5% atteignant ainsi une valeur de 33,7 milliards de dirhams. Une progression qui s’explique par la hausse de 3,6% des recettes transférées, de 34,1% des recettes gérées par l’Etat et de 25,2% des recettes gérées par les collectivités territoriales.

« La répartition des recettes des budgets principaux des collectivités territoriales par région , montre une forte concentration au niveau de six régions avec 72,6% de ces recettes », explique la TGR dans sa publication. Et de préciser que « Les recettes de la région de Casablanca Settat (7,192 MMDH) représentent 21,3% des recettes globales des collectivités territoriales. La région de Rabat-Salé Kénitra vient en second rang avec 13,5% des recettes au moment où les recettes de la région de Dakhla-Oued Ed Dahab représentent 2,3% ». Par ailleurs, la TGR observe au titre des dix premiers mois de l’année 2021 une baisse de 3,2% des dépenses ordinaires soit un total de 18,1 milliards de dirhams. Un repli qui s’explique par la baisse de 2% des dépenses de personnel et de 5,3% des dépenses des autres biens et services tandis que les charges en intérêt de la dette ont affiché sur ladite période une hausse de 1,5%.

Quant aux dépenses d’investissement des collectivités territoriales , elles se sont établies à 9,8 milliards de dirhams à fin octobre en progression de 8,9% par rapport à la même période de l’année passée. Cette progression s’explique par l’augmentation de 468 millions de dirhams des émissions au titre des travaux neufs et grosses réparations, de 334 millions de dirhams des subventions et de 117 millions de dirhams des acquisitions immobilières et des 24 millions de dirhams des projets intégrés. Les émissions des programmes nationaux ont pour leur part diminué de 155 millions de dirhams comparé à fin octobre 2020

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *