Finéa à la rescousse des TPME

Finéa à la rescousse des TPME

Déploiement d’un dispositif spécial contre les effets économiques de la crise sanitaire

Le dispositif prévoyait également une assistance et conseils nécessaires aux TPME afin de leur permettre de traiter au maximum les effets collatéraux de la crise. En plus de ces mesures, Finéa a mis en place des offres de financement dédiées aux TPME en termes de garanties et de tarifications préférentielles.

Face à une crise sanitaire de grande ampleur, les menaces qui pesaient sur l’économie étaient trop importantes. C’est ainsi qu’une riposte a été organisée pour contrer l’impact négatif en particulier sur les TPME. Dans ce sens, plusieurs institutions et organes ont pris des mesures mettant en place des dispositifs spéciaux pour accompagner cette catégorie d’entreprises au cours de cette période. C’est le cas pour Finéa.

Ali Bensouda. Administrateur DG de Finéa.

Souhaitant s’inscrire dans la dynamique actuelle enclenchée par les différentes parties prenantes en relation avec la conjoncture Covid-19, Finéa a mis en œuvre un ensemble de mesures. Il s’agissait notamment des délais supplémentaires sur les différentes modalités de financement, pouvant aller jusqu’à 6 mois par rapport aux conditions contractuelles ainsi que le relèvement de 500 bps des quotités de financement au titre des différentes modalités de crédit «Avances sur marchés nantis». Il a été question, en outre, du relèvement de 500 bps des taux des dépassements tolérés dans le cadre des traitements dérogatoires ainsi que la généralisation des procédures accélérées pour les déblocages des financements.
De même, le dispositif prévoyait également une assistance et conseils nécessaires aux TPME afin de leur permettre de traiter au maximum les effets collatéraux de la crise. En plus de ces mesures, Finéa a mis en place des offres de financement dédiées aux TPME en termes de garanties et de tarifications préférentielles consistant en l’amélioration du taux de couverture des besoins en fonds de roulement liés à la réalisation des marchés publics nantis en sa faveur.

L’offre comprenait aussi l’assouplissement des conditions d’accès à la garantie du fonds dédié à la commande publique avec augmentation de la quotité de couverture et un financement en adéquation avec les besoins des TPME afin de leur permettre de réaliser leurs marchés publics dans les meilleures conditions.
S’agissant de l’impact chiffré des mesures exceptionnelles mises en place sur l’activité de financement, les responsables ont annoncé un effort additionnel de financement au profit des TPME pour un volume de 40 MDH alors que sur l’activité de fonds de garantie, le nombre des bénéficiaires a atteint les 230 clients pour près de 300 MDH de garanties additionnelles.
Il faut préciser que Finéa, filiale du Groupe CDG, a pour vocation depuis 1950 d’accompagner votre croissance et de vous faciliter l’accès, en tant que TPME, au financement et à la commande publique. Agissant en coopération et complémentarité avec le secteur bancaire, l’établissement couvre les besoins en fonds de roulement par le biais de délivrance d’Avances sur marchés nantis ou domiciliés (publics ou privés) et de cautions administratives. Agréée par Bank Al-Maghrib, la filiale du Groupe CDG œuvre à faciliter l’accès des TPME au financement et à la commande publique. Finéa se positionne aujourd’hui en tant qu’établissement de place, agissant en coopération avec le secteur bancaire.

Elle apporte aux entreprises, à la conquête de marchés publics ou privés, une large gamme de produits souples et adaptés aux différentes phases de réalisation d’un marché. Ces offres couvrent la quasi-totalité des besoins de financement liés au cycle d’exploitation de ces entreprises. C’est ainsi que Finéa propose des solutions sur mesure et innovantes, à travers le financement, le cofinancement, le refinancement et la garantie, conformément à son plan de développement stratégique «Cap Finéa».
Toutes les interventions de Finéa au profit de la TPME marocaine sont mises en œuvre dans le cadre d’une posture d’additionnalité par rapport aux interventions du secteur bancaire, et en alignement avec les orientations stratégiques de son actionnaire de référence, la Caisse de dépôt et de gestion «CDG».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *