Economie

Flux d’affaires négocié sur le marché actions de la Bourse de Casablanca: Un volume de plus de 16 MMDH à fin juin

Le flux d’affaires négocié sur le marché actions de la place casablancaise se consolide au premier semestre de l’année. Le volume observé à fin juin démontre une nette progression par rapport à la même période de l’année précédente. C’est ce qui ressort du rapport semestriel du Crédit du Maroc Capital (CDMC). Ainsi, le volume d’affaires global négocié sur le marché actions de la Bourse a connu un élargissement d’environ 16%, atteignant ainsi 16,23 milliards de dirhams à fin juin.

Le marché central accapare, dans ce sens près de 81 % de la totalité des échanges. Son volume s’est inscrit en nette progression par rapport aux flux d’affaires négocié au même semestre de l’année précédente. Les analystes de Crédit du Maroc Capital mettent en relief une hausse de 54% pour un volume de l’ordre de 13,08 milliards de dirhams. En termes de valeurs, Attijariwafa bank, Itissalat Al-Maghrib, BMCE Bank et Addoha représentent à elles seules plus de 55 % des échanges. Ces quatre valeurs ont affiché au cours du premier semestre de l’année des volumes respectifs de 2,96 milliards de dirhams, 1,88 milliard de dirhams, 1,38 milliard de dirhams et 988,7 millions de dirhams.

En revanche, une baisse a été constatée au niveau du marché de gré à gré. Selon le rapport semestriel du Crédit du Maroc Capital, ce marché s’est inscrit en repli de plus de 43 % à fin juin. Il a accaparé, au premier semestre, un volume de 3,15 milliards de dirhams. Le rapport indique, par ailleurs, que 69% des échanges ont concerné le transfert de 3.553.276 titres d’Attijariwafa bank à un cours de 382 dirhams. De même 6.500.090 actions Itissalat Al Maghrib ont été échangées au prix unitaire de 126 dirhams.

En outre, Crédit du Maroc capital évoque dans son analyse le comportement de la Bourse de Casablanca au premier semestre. La place casablancaise s’est inscrite dans un engrenage baissier pour rejoindre, au sixième mois de l’année, un territoire négatif, et ce après un début d’exercice prometteur. Le rapport met l’accent également sur le déclin qu’ont connu les deux principaux baromètres au titre des six premiers mois de l’année. Le Masi et le Madex ont clôturé le semestre en baisse de 0,43 % et 0,07%.

Les analystes du Crédit du Maroc Capital attribuent la relance de la Bourse de Casablanca à plusieurs facteurs . Ainsi, la reprise du semestre en cours dépendra, principalement,de la concrétisation des introductions en bourse de Marsa Maroc et Mutandis ainsi qu’à la sortie de crise des sociétés immobilières et à la réforme de la loi sur la Bourse.

Articles similaires

EconomieUne

Maroc : la croissance économique devrait atteindre 3,5% à moyen terme, selon le FMI

La croissance économique du Maroc devrait atteindre 3,5% à moyen terme, stimulée...

EconomieUne

En hausse de 10 % par rapport à la même période de 2023 : Près d’1 million de touristes au Maroc au mois de janvier

Les arrivées des touristes étrangers se sont consolidées de 11 % comparé...

Economie

Radisson hotel Group : 14 nouveaux hôtels prévus en 2024

Radisson Hotel Group formule des ambitions prometteuses pour l’année 2024.

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux