Economie

Formation : Mécanique : l’OFPPT fait appel aux coréens

© D.R

L’OFPPT (Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail) perfectionne la formation qu’il dispense en matière de réparation automobile. Afin de répondre au mieux aux exigences des entreprises du secteur, l’Office s’est allié avec la Corée du Sud dans un ambitieux projet de coopération d’une valeur de 4 millions DH. Ce projet, lancé en 2004 et qui vient d’être clôturé mardi 16 janvier, a permis le perfectionnement de 40 formateurs. Assistance technique, organisation de stages en Corée du Sud et intervention d’experts coréens au Maroc, sont autant d’actions qui ont marqué ce partenariat. Le projet a également permis la mise à niveau du Centre de développement des compétences (CDC) dédié au secteur de la réparation automobile. Ce centre a pour mission de développer les compétences de l’ensemble des formateurs du secteur et de leur permettre de participer aux travaux d’ingénierie de formation (études des besoins des entreprises, élaboration et conception des supports de formation, veille technologique du secteur,…). En 2005, sa mise à niveau a été financée par la coopération coréenne (équipements et formation des formateurs).
Le projet de coopération a été initié au Centre de recherche et d’ingénierie pour l’automobile (CREA), avec l’appui de l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA). Lors de la cérémonie de clôture de ce projet, tenue en présence de l’ambassadeur de la Corée du Sud, Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT, a qualifié ce partenariat d’efficace et de durable. Ceci d’autant plus, a-t-il ajouté, que ce secteur, inscrit dans le Plan Emergence, exige des profils de plus en plus performants et des équipements pointus.
Il est à noter que cette ouverture sur l’expertise de la Corée du Sud vient renforcer la démarche participative adoptée depuis quelques années par l’OFPPT et qui privilégie l’implication réelle des professionnels dans la formation. Rappelons dans ce sens la récente signature de la convention de partenariat avec le groupe Auto Hall qui a permis la formation de plus de 110 jeunes dans les métiers de la réparation automobile. Autre exemple de rapprochement : la convention signée avec Toyota Maroc qui s’implique dans la formation des formateurs, l’élaboration des programmes et l’équipement des ateliers de formation.

L’OFPPT : formateur principal du secteur

L’offre de formation à l’OFPPT s’est diversifiée par la création de filières dans le secteur de la commercialisation et la réparation des engins à moteurs qui constitue 75% des emplois salariés de la branche. Ces filières correspondent aux activités liées à la vie de l’automobile : vente, maintenance et réparation des véhicules automobiles et industriels et des motocycles. Le secteur du génie mécanique représente plus de 16% du dispositif de l’OFPPT, avec près de 24000 stagiaires répartis  en 10 filières et quatre niveaux de formation (Technicien Spécialisé, Technicien, Qualification et Spécialisation), sur près de 130 sites de formation.

Articles similaires

Economie

Kenzi Hotels Group : La redécouverte de la richesse de la destination Maroc au menu cet été

Le Groupe offre un retour aux sources avec une offre spéciale 2=3....

EconomieUne

Affaire la Samir : Le CIRDI rejette la plupart des demandes de Corral Holding

Le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI)...

EconomieUne

Suivi-évaluation des projets: La BAD lance la nouvelle solution numérique RASME

Le responsable-pays de la Banque africaine de développement pour le Maroc, Achraf...

EconomieUne

Industry Meeting Morocco : Une sixième édition sur la nouvelle ère industrielle portée par la souveraineté

Selon le ministre Mezzour, «l’amélioration de la performance industrielle au cours de...