Frémissements à Rabat

Cette institution r’batie remarquable par son architecture traditionnelle (en fait semble-t-il un ancien Palais aménagé et agrandi pour les besoins de l’ Hôtel ) et son patio peuplé de palmiers centenaires à l’alignement parfait, prolongé par une piscine… En fait une halte de qualité !
Repris en main depuis quelques mois par Mohamed Laâlej, ce vénérable navire fait l’objet d’une cure de remise à niveau .
Son hall d’entrée “pharaonique” tout en longueur , son mobilier ancien (commodes , buffets , candélabres ) donne à cette réception un cachet bien particulier un peu “intemporel”!
De grandes chambres, atmosphère raffinée, deux grands lits, télévision satellite, salle de bains de dimension impressionnante.
Côté cuisine, un bémol dans la série trop inégale… qui voit arriver enfin un Chef de Cuisine de haute volée (précédemment en poste au Liban) croisé aussi sur Marrakech, chargé de donner un bon coup de plumeau! J’y promènerai prochainement ma serviette !
Un bar à voûtes andalouses, animé par un jeune pianiste talentueux dans la veine musicale des années 60/70 !
Le Night Club “ maison” confié à des – spécialistes – de la chose et baptisé. “Le Caméléon” réveille aux dires des noctambules les nuits de la capitale marocaine… Que demande le peuple ?
On peut espérer que la salle panoramique du 4ème dans la série “La Tête dans les Etoiles” va retrouver ces lustres d’antan… Idéal pour un bar chic ou un restaurant à thème ?
Cohabitation harmonieuse entre confort , tradition et modernité bien pensée….

• Pandore

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *